Le GREMM célèbre la Journée des océans avec la FCF, son nouveau partenaire

  • 09 / 06 / 2011 Par GREMM

    Avec le lancement de la série d’affiches 2011 pour le Réseau québécois d´urgences pour les mammifères marins, la Fédération canadienne de la faune et le Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM) ont démarré un vaste partenariat le 8 juin 2011.

    « Votre collaboration est importante, appelez-nous! », tel est le message inscrit sur les trois nouvelles affiches du Réseau, avec le numéro d’appel 1 877 722-5346, sans frais, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Qu’il s’agisse d’une prise accidentelle d’un mammifère marin dans des engins de pêche, d’une collision entre avec un navire, d’un phoque sur la rive semblant hors de son territoire, d’une carcasse à la dérive, de poissons échoués, le Réseau mettra en place, selon le cas, l’intervention d’une équipe sur le terrain ou vous donnera des informations et des consignes précises.

    Le début d’un nouveau partenariat

    « La FCF est fière d’annoncer son partenariat avec cette importante initiative conjointe pour aider les mammifères marins en difficulté, a déclaré Wade Luzny, directeur général et vice-président administratif de la FCF. C’est le début d’un vaste partenariat avec le GREMM, comprenant la recherche, l’éducation du public et des actions concrètes pour la conservation de la faune, et nous sommes ravis de cette collaboration. »

    « Nous sommes très heureux d’accueillir la FCF comme nouveau partenaire du Réseau. C’est un premier pas vers une série de projets éducatifs pour lesquels la FCF va nous apporter son soutien, comme le Jardin de la grève qui va être inauguré à Tadoussac au mois d’août, et également vers des programmes de conservation et de recherche sur les bélugas », annonce Robert Michaud, directeur scientifique, fondateur du GREMM et coordonnateur du Réseau.

    Avant le lancement officiel des affiches, Robert Michaud a rencontré des élèves du primaire au Biodôme afin de raconter ses souvenirs et anecdotes touchant son expérience de 25 années de recherche sur les bélugas du Saint-Laurent.

    La FCF contribue à l’effort des partenaires du Réseau

    « Depuis 2004, le Réseau gère 350 appels par an en moyenne. Il rassemble les expertises et coordonne les actions en mettant en œuvre celles qui ont le plus de cohérence et d’efficacité », explique Véronik de la Chenelière, co-directrice du GREMM. « Le Réseau permet aussi de sensibiliser les gens aux mammifères marins et de leur apporter de nouvelles connaissances ».

    La Fédération canadienne de la faune collabore avec des partenaires qui partagent sa mission et ses valeurs. Elle sensibilise la population aux répercussions des activités humaines sur l’environnement, finance des recherches et préconise une utilisation viable des ressources naturelles.

    Pêches et Océans Canada, membre du Réseau depuis la première heure, partage l’objectif de sauvegarde d’espèces marines protégées en vertu de la Loi sur les espèces en péril. À titre de premiers intervenants sur le terrain, les agents des pêches contribuent à l’importante mission du Réseau.

    Le Réseau existe grâce aux actions concertées d’autres partenaires: le Biodôme de Montréal, Pêches et Océans Canada, Parcs Canada, l’Aquarium du Québec, la Station de recherche des îles Mingan (MICS), le Réseau d’observation des mammifères marins ( ROMM), le Centre québécois pour la santé des animaux sauvages (CQSAS), l’Insitut national d’écotoxicologie du Saint-Laurent , la Fondation Québec-Labrador, Amphibia-Nature, le Zoo sauvage de Saint-Félicien, Exploramer, le Centre d’éducation et de recherche de Sept-Îles (CERSI) et l’Aquarium des îles. [CFC, GREMM]

    Pour en savoir plus:

    Sur le site de la Fédération canadienne de la faune