Vendredi dernier, le gouvernement fédéral annonçait une bonne nouvelle : des investissements majeurs pour la protection des mammifères marins et le dynamisme de l’industrie touristique dans le secteur du parc marin du Saguenay–Saint-Laurent. En cette période d’incertitudes économiques, le gouvernement veut renforcir son rôle de « leader » pour la conservation de cet écosystème marin unique. « Cet investissement permettra de contribuer au développement des connaissances scientifiques, à la sensibilisation du public et à l’élaboration de mesures de gestion qui assureront la protection des espèces en péril, tout en offrant au public des expériences de visite exceptionnelles », a souligné le ministre Jim Prentice, ministre canadien de l’Environnement et ministre responsable de Parcs Canada.

Soutenir la recherche scientifique

Un investissement de 1,8 millions de dollars sera versé pour la recherche scientifique et l’éducation sur les mammifères marins qui fréquentent le Saint-Laurent, dont le béluga, la seule baleine résidante. Saison après saison, la région de la tête du chenal Laurentien, incluant le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent, accueille une dizaine de mammifères marins, dont certaines espèces en péril comme le béluga et le rorqual bleu.

Contribuer au dynamisme du tourisme

Le gouvernement a également annoncé sa participation financière dans l’industrie touristique des régions de la Haute-Côte-Nord et Charlevoix : un investissement de 665 000 dollars versé dans la restauration des sites terrestres, administrés par Parcs Canada et qui sont situés aux abords du parc marin. Ainsi, il est prévu que le Centre de découverte du milieu marin, aux Escoumins, améliorera la qualité de ses aménagements, entre autres, pour rendre le site accessible aux personnes à mobilité réduite ; le site de Cap-de-Bon-Désir, aux Bergeronnes, rénovera sa salle d’exposition et une piste cyclable sera également aménagée ; finalement l’aire d’accueil du site de Pointe-Noire à Baie-Sainte-Catherine sera modernisée.

Actualité - 24/4/2009

Équipe du GREMM

Dirigée par Robert Michaud, directeur scientifique, l’équipe de recherche du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM) étudie en mer les bélugas du Saint-Laurent et les grands rorquals (rorqual à bosse, rorqual bleu et rorqual commun). Le Bleuvet et le BpJAM quittent chaque matin le port de Tadoussac pour récolter de précieuses informations sur la vie des baleines de l’estuaire du Saint-Laurent.

Articles recommandés

Cinq excellentes raisons de célébrer les baleines

Le 19 février, c’est la journée internationale des baleines. Voici 5 raisons d’aimer les baleines! 1. Les baleines ont un…

|Actualité 20/2/2020

Marie-Hélène D’Arcy: le regard le plus aiguisé du GREMM

Afin de souligner la Journée internationale des femmes et des filles en science, l’équipe de Baleines en direct a voulu…

|Actualité 11/2/2020

GNL Québec promet de créer un fonds pour contrer la pollution sonore sous-marine

Par voie de communiqué, GNL Québec s’est engagé à mettre en place un fonds de 5 millions de dollars pour…

|Actualité 11/2/2020