Deux études livrent des éléments du casse-tête en termes de vie sociale, de cognition et d’apprentissage chez cette espèce. Leur mémoire sociale dure au moins 20 ans et ils s’adresseraient à leurs congénères par leur « nom ».

On sait depuis les années 1960 que chaque dauphin émet une vocalise modulée particulière et unique à lui, une signature sonore signalant son identité et sa présence. Au contact de sa mère, le très jeune dauphin apprend à développer cette signature qu’il conserve toute sa vie.

Si ce « nom » permet aux dauphins, qui vivent en groupe, de se reconnaître, il pourrait aussi leur permettre de s’appeler les uns les autres. À partir de cette hypothèse, les scientifiques Stephanie King et Vincent Janik de l’Université St-Andrews en Écosse livrent les résultats de leurs travaux dans une étude publiée en juin dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America.

Selon leurs résultats, les grands dauphins (Tursiops truncatus), qu’ils ont observés dans leur milieu naturel, répondent à la diffusion enregistrée de leur propre signature en la répétant; ils ne répondent que rarement de cette manière à la signature des autres dauphins. Pour les auteurs de l’étude, ces tests témoignent de manière convaincante que les dauphins pourraient s’appeler entre eux par leurs « noms », en dehors d’un contexte de menaces ou de présence de nourriture à signaler.

Il est encore à étudier si ces dauphins le font de manière intentionnelle. Cette capacité à se « nommer » individuellement, en ne faisant référence qu’à soi-même ou à chacun de ses congénères, serait unique dans le monde animal, en dehors des humains.

Je te reconnais, même après 20 ans

Selon une autre étude publiée il y a quelques jours dans la revue Proceedings of the Royal Society, le scientifique états-unien Jason Bruck met en évidence que les dauphins possèdent une mémoire sociale à long terme, qu’ils conservent toute leur vie ou au moins une vingtaine d’années; ces dauphins ont une longévité moyenne de 20 ans et certains atteignent l’âge de 45 ans.

Ces grands dauphins retiennent et reconnaissent la signature sonore de leurs congénères, avec qui ils ont été en contact ou vécu en groupe, même s’ils sont séparés depuis des années. Le sexe, les liens de parenté et la durée de l’association entre individus n’influencent pas la reconnaissance.

Pour mener ses tests, le biologiste a utilisé les enregistrements de signatures sonores d’une cinquantaine d’individus en captivité, dont un grand nombre d’entre eux ont partagé le ou les mêmes bassins appartenant à un consortium d’aquariums. Ces infrastructures visant la reproduction de ces animaux, des échanges et des déplacements des dauphins ont eu lieu, et le suivi détaillé de chaque animal conservé.

Sources: Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America, Proceedings of the Royal Society, Radio Canada, OUPblog, La Presse, LiveScience.

En savoir plus:

Actualité - 8/8/2013

Christine Gilliet

Articles recommandés

Une baleine noire en difficulté dans le golfe du Saint-Laurent

Depuis plus d’une semaine, Pêches et Océans Canada (MPO) s’efforce de localiser une baleine noire de l’Atlantique Nord qui a…

|Actualité 26/5/2022

15 baleineaux porteurs d’espoir pour les baleines noires

De novembre à avril, les baleines noires de l’Atlantique Nord donnent naissance à leurs baleineaux dans les eaux chaudes de…

|Actualité 30/3/2022

Les mesures de protection des baleines noires reconduites en 2022

Le jeudi 10 mars, Pêches et Océans Canada a annoncé les mesures de protection qui seront mises en place cette…

|Actualité 28/3/2022