Un texte d’Audrey Tawel-Thibert

Un des attributs physiques propres au rorqual commun est l’asymétrie pigmentaire de sa mâchoire. Le bas de la mâchoire gauche ainsi que les fanons de ce côté sont très foncés, tandis que la partie de droite, incluant mâchoire et fanons, est blanche.

Ce sont les techniques d’alimentation qui auraient favorisé cette adaptation. Une des hypothèses émises soutient que puisque le rorqual commun roule fréquemment sur le côté droit lorsqu’il chasse, l’asymétrie de couleur crée des contrastes et contribue au camouflage de l’animal. Une autre idée propose que le rorqual commun regroupe ses proies en décrivant des cercles dans le sens des aiguilles d’une montre tout en présentant son côté droit vers le bas, ce qui effraierait son butin.

Actualité - 28/6/2017

Collaboration Spéciale

Articles recommandés

Gala de la Terre : les bélugas en chœur à la Maison symphonique de Montréal

Et si, le temps d’une soirée, les bélugas devenaient des choristes? Grâce à une composition de Claudie Bertounesque, qui fusionnera…

|Actualité 30/5/2024

Les parasites chez les mammifères marins : une relation toxique

Parasite. Un mot qui donne souvent froid dans le dos. Pourtant, les mammifères marins en sont de grands habitués. Cétacés…

|Actualité 16/5/2024
L’automne dernier, le rorqual commun Ti-Croche a été pourvu d’une balise pour suivre sa migration. © Pêches et Océans Canada

La migration hivernale du rorqual commun Ti-Croche

Les migrations des grands rorquals recèlent encore bien des mystères. Où vont-ils en hiver? Combien de temps restent-ils dans l’estuaire?…

|Actualité 1/5/2024