La baleine noire serait-elle de retour près de l’Espagne?

  • 31 / 03 / 2011 Par Christine Gilliet – Mots et Marées -

    Le gouvernement espagnol a décidé d’inscrire la baleine noire de l’Atlantique Nord sur la liste des espèces en danger de disparition, afin de la protéger au cas où les observations d’individus près des côtes espagnoles se confirmeraient. Dans cette partie orientale de l’océan, sa population est considérée comme quasiment disparue. Quelques individus ont été observés près des côtes espagnoles.

    Des baleines noires ou baleines basques ont été observées depuis quelques années près des îles Canaries, dans le golfe de Cadix et plus au nord en Galicie. « On les voit plus souvent qu’avant », indique Julio Ruiz, biologiste de l’association Ambar, une société pour l’étude et la conservation de la faune marine située à Bilbao.

    Avec cette inscription sur la liste des espèces en voie de disparition, le gouvernement espagnol pose un premier geste qui pourrait être suivi de mesures de protection pour cette population si son retour était confirmé avec l’augmentation des observations.

    Victime d’une chasse intensive

    La baleine franche de l’Atlantique Nord (Eubalaena glacialis), appelée aussi baleine basque ou baleine de Biscaye est l’espèce la plus critique dans le monde parmi les grands cétacés. Elle a été victime d’une chasse intensive pratiquée à partir du 11e siècle dans la partie orientale de l’Atlantique Nord. La dernière baleine capturée au pays basque date de 110 ans. A partir du 16e siècle, elle a été pourchassée dans les eaux de l’Amérique du Nord. Depuis 1986, elle figure sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) en tant qu’espèce en voie de disparition.

    Deux populations dont une considérée comme quasi-disparue

    La population de l’Atlantique du Nord-Ouest, estimée à 400 individus, fréquente les eaux côtières entre le sud des États-Unis et la Nouvelle-Ecosse au Canada. Depuis 1980, elle est classée par le Comité sur les espèces en péril au Canada (COSEPAC) sous le statut d’espèce en voie de disparition et bénéfice de mesures de protection, notamment dans les régions côtières pour éviter la collision avec les navires et les prises accidentelles dans des engins de pêche.

    La population du Nord-Est, aujourd’hui considérée comme quasiment disparue, se répartit de l’Espagne à la Norvège et l’Islande. Si elle existe encore, elle compterait une cinquantaine d’individus matures. Il n’est pas clair pour les chercheurs d’estimer s’il existe une toute petite population ou s’il s’agit d’individus qui ont traversé l’Atlantique d’ouest en est.

    Selon l’UICN, seulement huit mentions de baleines noires ont été documentées en Norvège entre 1960 et 1999, incluant l’individu figurant aussi au catalogue de photo-identification des baleines noires de l’Atlantique du Nord-Ouest. Au Portugal, deux observations datent de 1977 et 1995.[eitb, UICN]

    Pour en savoir plus:

    Sur le site de Eitb : En danger d’extinction, la baleine basque amorce-t-elle son retour?