Un texte d’Audrey Tawel-Thibert

Et pourtant ! Présents en grand nombre depuis le début de la saison, les petits rorquals ont de quoi impressionner. Ce sont surtout leurs techniques d’alimentation qui attirent l’œil : tonneaux effectués en surface, demi-sauts, sauts entiers (ou « breachs »), gueule hors de l’eau avec la panse bien remplie et les sillons ventraux rougis par l’effort… Ces manœuvres spectaculaires, destinées à regrouper les proies, ravissent les observateurs à tout coup. Profitons donc de cette abondance et de ces prouesses, car l’énergie déployée par les petits rorquals nous fait oublier la discrétion des grands rorquals de ces dernières semaines !

Actualité - 7/7/2017

Collaboration Spéciale

Articles recommandés

Le projet « Fenêtre sur les bélugas » reçoit une aide de 600 000$ du gouvernement du Québec

Le lundi 15 novembre 2021 à 14h30, se tenait à Cacouna une conférence de presse soulignant le soutien financier du…

|Actualité 12/11/2021

Les baleines noires de l’Atlantique Nord, ces réfugiées climatiques

Les baleines noires de l’Atlantique Nord, qui ne comptent plus qu’environ 350 individus sur la planète, se trouvent présentement en…

|Actualité 8/11/2021

Le menu des rorquals communs change avec le climat

Capables de chasser et de se nourrir d’un nombre varié de proies allant du zooplancton aux poissons, les rorquals communs…

|Actualité 1/11/2021