Un texte d’Audrey Tawel-Thibert

Et pourtant ! Présents en grand nombre depuis le début de la saison, les petits rorquals ont de quoi impressionner. Ce sont surtout leurs techniques d’alimentation qui attirent l’œil : tonneaux effectués en surface, demi-sauts, sauts entiers (ou « breachs »), gueule hors de l’eau avec la panse bien remplie et les sillons ventraux rougis par l’effort… Ces manœuvres spectaculaires, destinées à regrouper les proies, ravissent les observateurs à tout coup. Profitons donc de cette abondance et de ces prouesses, car l’énergie déployée par les petits rorquals nous fait oublier la discrétion des grands rorquals de ces dernières semaines !

Actualité - 7/7/2017

Collaboration Spéciale

Articles recommandés

15 baleineaux porteurs d’espoir pour les baleines noires

De novembre à avril, les baleines noires de l’Atlantique Nord donnent naissance à leurs baleineaux dans les eaux chaudes de…

|Actualité 30/3/2022

Les mesures de protection des baleines noires reconduites en 2022

Le jeudi 10 mars, Pêches et Océans Canada a annoncé les mesures de protection qui seront mises en place cette…

|Actualité 28/3/2022

Un bouchon oral pour éviter aux rorquals de s’étouffer avec l’eau de mer

La famille des rorquals inclut les plus grands animaux de la planète. Afin de satisfaire leurs besoins énergétiques gargantuesques en…

|Actualité 24/2/2022