Hommage aux petits rorquals

  • © Renaud Pintiaux
    01 / 06 / 2015 Par Renaud Pintiaux

    Les rorquals à bosse font leur apparition dans l’estuaire, mais avant de parler d’eux dans mes prochains carnets de terrain, j’ai envie de mettre la lumière sur les petits rorquals. Ces fabuleuses baleines sont souvent «délaissées» ou oubliées lorsque les plus grandes baleines sont présentes dans notre secteur. Pourtant, ce sont des animaux extraordinaires.

    Sur mes photos prises cette semaine, on remarque les encoches sur la nageoire dorsale de deux petits rorquals. Ces encoches permettront peut-être aux chercheurs d’identifier ces individus.

     

    RPI_3530_modifié-1Quel bonheur de voir les petits rorquals surgir des profondeurs et prendre quelques respirations avant de plonger à nouveau alors qu’ils se déplacent ou recherchent de la nourriture! Quel bonheur de les voir s’alimenter en surface, la gueule hors de l’eau et les sillons de la gorge distendus! RPI_3550_modifié-2J’ai pris justement une photo d’un petit rorqual qui, en s’alimentant, sortait hors de l’eau presque à la verticale.

    Le 30 mai, j’ai compté huit petits rorquals entre Tadoussac et Les Bergeronnes. Certains étaient très actifs, d’autres plus calmes.

    Surnommés les gibards, les petits rorquals vont encore nous émerveiller cet été par leur «élégance», leur vitesse et leurs prouesses de chasse. Seul «hic»: son souffle est parfois nauséabond!

    Crédits des photos: Renaud Pintiaux

     

    Assistant de recherche au GREMM de 2003 à 2009 et de 2012 à 2014, Renaud Pintiaux  est un observateur et un photographe passionné. 4417_112829709745_3688559_n_modifié-1Hiver comme été, de la rive ou en bateau, il saisit toutes les occasions de rencontrer les mammifères marins et les oiseaux du parc marin du Saguenay-Saint-Laurent.