Forum sur Old Harry: les communautés côtières réclament d’Ottawa une commission d’examen

  • 14 / 04 / 2011 Par Christine Gilliet – Mots et Marées -

    Aux Iles-de-la-Madeleine, la centaine de participants au forum du 8 et 9 avril 2011 sur l’exploration des hydrocarbures dans le Saint-Laurent demandent un temps d’arrêt et la mise en place d’une commission d’examen de la part de l’Agence canadienne d’évaluation environnementale. Il s’agit d’approfondir les impacts de cette nouvelle industrie pour l’ensemble du golfe.

    Les membres de la Coalition Saint-Laurent, coorganisatrice du forum avec la municipalité des Iles-de-la-Madeleine, « ont tenu à rappeler que le Saint-Laurent est un système unique au monde et d’une grande fragilité. Certains aspects, comme les impacts environnementaux, ne peuvent être examinés qu’avec une vision globale dépassant les limites administratives et politiques que l’on trace artificiellement ».

    D’une seule voix pour le Saint-Laurent

    L’entreprise Corridor Ressources, qui projette d’exploiter le gisement Old Harry dans la partie terre-neuvienne, a présenté son projet et répondu aux questions des participants. « Beaucoup de questions demeurent sans réponse et les communautés côtières veulent être rassurées quant aux impacts de l’industrie des hydrocarbures sur les pêches, le tourisme et leur environnement», a commenté Joël Arseneau, le maire des Iles-de-la-Madeleine.

    Le gisement Old Harry se trouve à 80 km des îles de la Madeleine, à cheval sur deux provinces, Terre-Neuve-et-Labrador et Québec. Dans la portion québécoise, un moratoire sur les activités pétrolières a été mis en place ainsi qu’une évaluation stratégique environnementale (EES) jusqu’en 2012.

    Depuis six mois, la Coalition Saint-Laurent, constituée de 50 organismes et 2 000 citoyens des cinq provinces concernées, réclame une gestion intégrée du golfe. « Le forum a été un moment très fort, très mobilisateur. C’est le début d’un lien qui s’est créé entre les cinq communautés, avec de futurs ambassadeurs », dit Danielle Giroux, porte-parole de la Coalition en conclusion du forum.

    Pour un processus légal afin que les communautés soient considérées

    Danielle Giroux explique qu’une évaluation environnementale sous la forme d’une commission d’examen pourrait être mise en œuvre en vertu de l’article 20 de la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale (LCÉE). Elle pourrait se former avec la recommandation de l’Office Canada-Terre-Neuve-et-Labrador des hydrocarbures extracôtiers (OCTNALHE) au ministère fédéral de l’Environnement et avec l’expression des inquiétudes des nombreux citoyens. « Il s’agit d’en convaincre les représentants de l’Office, qui étaient présents au forum », ajoute Danielle Giroux. « Cette commission s’apparente au Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE), avec des commissaires indépendants nommés ».

    Le promoteur du projet, Corridor Ressources, doit remettre son « examen préalable » d’ici quelques mois, qui est une évaluation environnementale sur 304 kilomètres carrés, sans audiences publiques et sans participation citoyenne élargie, rappelle Danielle Giroux. « L’examen ne porte que sur la zone du gisement et pas sur l’ensemble du golfe ».

    Un écosystème fragile

    Les biologistes marins, comme Lyne Morissette, titulaire de la chaire UNESCO en analyse intégrée des systèmes marins, et Gail Fraser, professeure de biologie à l’Université York à Toronto ont exprimé leurs inquiétudes lors des conférences du forum, notamment au sujet des déversements accidentels ou habituels, des boues de forage, de la menace d’une marée noire dans une mer semi-fermée, fragile et froide où les hydrocarbures ne se dégradent pas aussi vite, faisant référence au golfe du Mexique. Outre la baleine bleue, l’espèce emblématique de cet écosystème, qui est en voie de disparition, d’autres cétacés et des espèces marines à la base de la chaîne alimentaire pourraient être menacés.[Coalition Saint-Laurent, Municipalité des Iles-de-la-Madeleine, Radio-Canada, Rue Frontenac, La Presse]

    Pour en savoir plus:

    Sur le site de la Coalition Saint-Laurent : Commentaires sur l’ébauche de document d’orientation dans le cadre de l’évaluation environnementale.