Est-ce que les baleines à dents côtoient les baleines à fanons?

  • 25 / 02 / 2015 Par Marie-Sophie Giroux

    Question du public

    En alimentation, les dauphins à flancs blancs et les dauphins à nez blanc, observés dans le Saint-Laurent l’été, sont souvent associés à des rorquals communs et des rorquals à bosse. Ils semblent profiter des manœuvres de rassemblement des rorquals pour attraper leurs proies. Ces dauphins acrobates sont aussi vus harcelant des rorquals jusqu’à ce que ceux-ci accélèrent, créant une vague sur laquelle ils peuvent nager. À Hawaï, des chercheurs ont observé un rorqual à bosse interagissant avec un grand dauphin , le soulevant entre autres complètement hors de l’eau avec sa tête.

    Les épaulards sont de grands prédateurs, s’attaquant à de plus grandes proies qu’eux tels les rorquals et les cachalots. Parfois, ils sont observés près d’un rorqual sans qu’il y ait une relation de prédation, semblant s’ignorer mutuellement. Selon les endroits, l’épaulard est soit très spécialisé, ne mangeant par exemple que du saumon ou que des mammifères marins, soit très opportuniste face aux proies disponibles. Peut-être ce rorqual n’est tout simplement pas l’une de ses proies.

    Puis, dans l’estuaire du Saint-Laurent, certaines espèces, étant dans le même territoire de chasse, se côtoient sans nécessairement se mélanger ou interagir. Bélugas, marsouins, petits rorquals et rorquals communs sont parfois les uns près des autres dans les barres de courants, chassant les bancs de poissons sous la surface de l’eau, sans qu’on puisse y déceler une quelconque interaction.

    La semaine prochaine : les cachalots font-ils fuir les autres baleines ?