Un texte d’Audrey Tawel-Thibert

Peut-être avez-vous déjà eu l’occasion de voir des cormorans à aigrettes en pleine chasse, alors qu’ils plongent pour capturer poissons, insectes, amphibiens et crustacés. La prédation de ces oiseaux opportunistes est particulièrement bénéfique pour la régulation de certaines espèces invasives qu’on retrouve ici, comme le crabe vert et le crabe chinois à mitaine.

La première observation rapportée du crabe vert dans le golfe du Saint-Laurent remonte à 1993. Cette espèce indigène venue d’Europe probablement par bateau est réputée pour déraciner les herbiers de zostère, habitat essentiel pour plusieurs types d’invertébrés. Agressif et résilient, il a un comportement dominant et décime les stocks de poissons, de mollusques, de crustacés et d’invertébrés à un rythme alarmant : un crabe vert peut à lui seul engloutir une quarantaine de mollusques quotidiennement.

Le crabe chinois à mitaine fut remarqué dans le Saint-Laurent dès 2004. Provenant de la mer Jaune, en Chine, il est pourvu de pinces velues, d’où son nom original. L’impact écologique du crabe chinois à mitaine réside dans les tunnels qu’il creuse et qui contribuent à l’érosion des rives. Il va même jusqu’à obstruer les installations dédiées à l’irrigation et au drainage !

Actualité - 11/8/2017

Collaboration Spéciale

Articles recommandés

Semaine de la culture scientifique: la biodiversité à célébrer!

Avez-vous pris récemment quelques minutes pour observer un coin de verdure dans votre quartier? Si vous tentiez de compter les…

|Actualité 22/9/2020

Nager dans un fleuve de polluants: les bélugas seraient quatre fois plus contaminés que les petits rorquals

À quel point les bélugas du Saint-Laurent sont-ils contaminés? C’est la question que se posait Antoine Simond lors de son…

|Actualité 21/9/2020

Vers de nouvelles aires marines protégées dans le Saint-Laurent

Le ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charette, a annoncé par voie de communiqué…

|Actualité 17/9/2020