Deuxième carcasse de baleine noire en 2018

  • La carcasse d'une baleine noire a été trouvée sur la côte est des États-Unis. © NOAA Fisheries
    30 / 08 / 2018 Par Aurélie Lagueux-Beloin - /

    Une carcasse de baleine noire de l’Atlantique Nord à la dérive est repérée lundi 27 aout au large des côtes du Massachusetts, aux États-Unis. C’est le premier cas de mortalité de baleine noire cet été. À pareille date l’année dernière, le décompte s’élevait à 14 carcasses sur la côte est, dans les eaux canadiennes et états-uniennes.

    La carcasse de 9 mètres de longueur est tout d’abord aperçue par une famille de plaisanciers en train de pêcher près de l’ile de Martha’s Vineyard, au sud de Cape Cod. Le lendemain, un navire de la garde côtière, avec à son bord une petite équipe du laboratoire Woods Hole du département des pêches du National Oceanographic and Atmospheric Administration (NOAA), navigue jusqu’à la carcasse dans l’idée de remorquer la baleine et de réaliser une nécropsie.

    Considérant l’état de décomposition avancé de la baleine à la dérive, des tissus sont prélevés en mer. Le NOAA décide plutôt d’apposer une balise, fonctionnant à l’énergie solaire, sur la carcasse. « De cette façon, nous continuons à suivre les déplacements de la baleine. Nous prendrons davantage d’échantillons si elle s’échoue sur une plage dans les prochains jours », explique la porte-parole du NOAA, Jennie Lyons, en entrevue à CBC.

    Cette carcasse est la seconde à être repérée sur la côte est états-unienne depuis le début de l’année 2018. La première était au large de la Virginie en janvier. Aucune baleine noire à la dérive n’a été signalée cette année dans les eaux canadiennes. Cependant, une baleine noire empêtrée dans des engins de pêche dans la baie de Fundy à la fin du mois de juillet est rescapée quelques jours plus tard.

    La cause du décès de cette baleine noire est encore inconnue. Rappelons que la situation de la baleine noire de l’Atlantique Nord, une espèce en voie de disparition, est préoccupante. Il ne reste que 450 individus et, en 2018, aucun baleineau n’est né.

    Pour en savoir plus

    Baleines noires: la situation en 2018 


    Aurélie Lagueux-Beloin est stagiaire à la vulgarisation scientifique depuis 2018. Aimant autant faire de la science qu’en parler, elle complète sa maitrise en biologie à l’Université du Québec à Montréal ainsi qu’un certificat en journalisme à l’Université de Montréal. Aurélie est touche-à-tout et s’intéresse autant aux baleines qu’aux dinosaures en passant par les bancs de krill!