Deux carcasses de baleines noires dérivent dans le golfe du Saint-Laurent; l’une finit par s’échouer

  • © Karl Tokatlidis, Écomaris
    06 / 08 / 2015 Par Josiane Cabana - /

    Après la baleine noire retrouvée morte au large de Percé le 24 juin dernier, deux nouvelles carcasses de la même espèce ont été rapportées à la dérive: une au large de Gaspé vue le 9 juillet et une autre à plusieurs milles nautiques des côtes des îles de la Madeleine à la mi-juillet. Cette dernière s’est finalement échouée sur une plage.

     

    © New England Aquarium

    La baleine noire #3923 © New England Aquarium

    Aux Îles-de-la-Madeleine

    Le 2 août 2015: des touristes rapportent la présence d’une grosse carcasse décomposée sur une plage aux îles de la Madeleine à l’équipe d’Urgences Mammifères Marins. Des photos sont envoyées, mais avec la position de l’animal et sa décomposition avancée, il est difficile de confirmer  s’il s’agit d’une baleine noire. Des photos sont aussi transmises à l’équipe du New England Aquarium qui réussit à déterminer qu’il s’agit bien d’une baleine noire. Quelques jours plus tard, cette équipe confirme aussi qu’il s’agit probablement du même individu qui dérivait: la femelle #3923. Un échantillon d’os a été prélevé et envoyé à l’Université Trent en Ontario pour faire des tests d’ADN.

    Le 16 juillet 2015: Il y a trois jours, l’équipage du voilier Roter Sand d’ÉcoMaris navigue à des dizaines de milles des côtes des îles de la Madeleine puis fait cette rencontre. La baleine qui se trouve sous les yeux des navigateurs est entière, mais sa peau noire est pratiquement absente. Des photos sont envoyées aux chercheurs spécialisés sur les baleines noires; l’équipe du New England Aquarium l’a identifiée, pratiquement par miracle! Il s’agit de #3923, une jeune femelle née en 2009, âgée donc de 6 ans. La dernière fois qu’elle a été vue vivante est le 27 décembre 2014. Sa carcasse n’a pas été revue depuis le premier signalement.

    Cette situation apporte un lot de défis considérables. Les chercheurs souhaitent ardemment obtenir des échantillons sur ces carcasses en mer et obtenir un maximum d’information sur ces incidents touchant une espèce en voie de disparition. Des spécialistes de Pêches et Océans Canada modélisent actuellement la trajectoire de ces deux baleines afin de les localiser ce qui permettra de développer des plans d’intervention en mer avec différentes équipes, dont les agents des pêches.

    Si vous apercevez une de ces carcasses en mer ou échouée sur le rivage, merci de la rapporter rapidement au 1-877-7baleine (1-877-722-5346).

    En Gaspésie

    Des images aériennes prises lors d’une patrouille effectuée dans le secteur de la Gaspésie par le ministère Pêches et Océans Canada ont été transmises à Urgences Mammifères Marins. On y voit une baleine en état de décomposition avancée, avec de larges nageoires pectorales, une tête massive et un corps arrondi. Cette baleine n’a pas été revue depuis.

    Et plus tôt cette saison… au large de Percé

    Une baleine noire avait été retrouvée morte et à la dérive au large de Percé le 24 juin 2015. Cette baleine a été identifiée par les chercheurs du New England Aquarium: il s’agit de la femelle Piper. Depuis ce premier signalement de cette carcasse, le Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins a reçu une réponse généreuse et prompte de la part de plusieurs collaborateurs : bénévoles d’Urgences Mammifères Marins, scientifiques de la côte est américaine et des maritimes, pêcheurs et croisiéristes, l’implication est grandiose. Récupérer cette carcasse pour une nécropsie et pour récupérer le squelette a des fins éducatives a été une intervention colossale! Pour en savoir plus: Une carcasse précieuse de baleine noire trouvée en Gaspésie.

    Pour en savoir plus:

    Robert Michaud, président et directeur scientifique du GREMM, présente un topo des trois cas de carcasses de baleines noires trouvées dans le Saint-Laurent les dernières semaines à Bon pied, bonne heure! sur les ondes de Radio-Canada, 21 juillet 2015 (7 h 45).