Souffles obliques, bosse tenant lieu de nageoire dorsale et queues foncées à l’énorme pédoncule dressées hors de l’eau: deux cachalots sont repérés à quatre milles nautiques au large des Bergeronnes le 24 septembre. Leur direction: Tadoussac. Actifs et rapides en surface, leurs plongées ne durent qu’une dizaine de minutes. Cette espèce a pourtant du souffle. Ses plongées peuvent s’étirer jusqu’à une heure, voire deux. Après deux observations, les deux géants ont disparu. Plus tard, un capitaine a cru voir deux souffles près des Îlets Penchés (ou Îlets Boisés) aux Escoumins… Serait-ce eux?

À bord des bateaux d’excursion présents, des touristes ont pris des photos. Grâce à elles, peut-être leur « visage » sera reconnu. La photo-identification des cachalots est réalisée à partir de la forme, du patron de coloration et des marques de la queue. Dans l’estuaire, une trentaine de cachalots ont été identifiés depuis 1991.

Une drôle de coïncidence

Les bélugas ont su profiter pleinement de leur première journée de quiétude dans le fjord du Saguenay. De nombreux dos…

|Observations de la semaine 23/6/2022

De l’action près des côtes

Du petit marsouin commun au titanesque rorqual bleu : l'immense palette d'observation qu'offre le Saint-Laurent n'est pas réservée aux navigateurs. Les…

|Observations de la semaine 16/6/2022

Les rorquals à bosse volent la vedette!

Exubérantes, éclaboussantes, et omniprésentes, les rorquals à bosse ont parfois tendance à voler la vedette aux autres cétacés. Et pas…

|Observations de la semaine 9/6/2022