Des phoques “hors secteur”

  • Phoque commun à Sainte-Catherine, 28 avril 2013
    © Michel Lefranc
    01 / 05 / 2013 Par Véronik de la Chenelière

    Cette semaine, Urgences Mammifères Marins a reçu des appels pour des phoques dans des secteurs inhabituels pour ces animaux, à l’île d’Orléans, à Sainte-Catherine (près de Montréal) et à Longueuil. Celui de Sainte-Catherine a été photographié et a pu être identifié: il s’agit d’un phoque commun adulte. Chaque année, nous traitons en moyenne une vingtaine de cas semblables entre Québec et Montréal. Doit-on s’inquiéter pour ces animaux? Généralement, ils ne sont pas en difficulté et semblent en pleine forme. On croit qu’il s’agit d’animaux un peu plus explorateurs que leurs congénères, à la recherche de sources de nourriture. La plupart du temps, l’animal quitte le secteur par lui-même, et on suppose qu’il retrouve les eaux salées du Saint-Laurent.

    Ce que vous pouvez faire

    • Pour un phoque entre Québec et Montréal, signalez le 1-877-722-5346. On vous posera des questions pour tenter d’identifier l’espèce et évaluer l’achalandage et autres risques pour la sécurité du public.
    • Restez à distance et ne tentez rien pour “aider” l’animal: il est tout à fait normal pour un phoque de rester de longues heures hors de l’eau.
    • Évitez si possible d’amener votre chien sur les lieux; mais s’il vous accompagne, gardez-le en laisse.
    • Rappelez-vous qu’un phoque est un animal sauvage, qu’il peut mordre et transmettre des maladies. Il est illégal d’importuner un mammifère marin.Vous trouvez plutôt une carcasse de phoque? Le fait est intéressant pour les scientifiques du Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins. Merci de signaler la situation!