Des pathologies chez des dauphins du golfe de Mexique reliées à la marée noire

  • 20 / 02 / 2014 Par Christine Gilliet – Mots et Marées -

    Ce sont les résultats d’une étude menée 16 mois après l’explosion de la plateforme Deepwater Horizon. Les dauphins de la baie de Barataria souffraient de lésions pulmonaires et de taux d’hormones anormaux qui n’ont jamais été observés chez d’autres populations.

    L’étude a été conduite en août 2011 par des scientifiques gouvernementaux de la National Oceanographic and Atmospheric Adiministration (NOAA), des scientifiques indépendants et des universitaires. L’étude met en évidence que les dauphins examinés dans les eaux du golfe du Mexique fortement polluées par le pétrole déversé montraient des lésions attribuables à leur exposition toxique à cet hydrocarbure. Elle conclut que cet impact a réduit les chances de survie de ces animaux et leurs capacités de reproduction.

    Ces experts travaillent en collaboration dans le cadre du processus du Natural Resource Damage Assessment (NRDA) pour identifier les impacts de la marée noire créée par l’explosion de la plateforme pétrolière Deepwater Horizon en avril 2010. L’évaluation des impacts sur les ressources naturelles a pour objectif de mettre en place des projets de restauration de ces ressources et des mesures de compensation envers le public et les usagers du milieu. La publication de l’étude a été faite en décembre 2013 dans le site Internet de la revue Environmental Science and Technology. Le groupe British Petroleum, exploitant la plateforme et financeur de l’étude, en a rejeté les conclusions.

    Poumons, hormones, amaigrissement

    Pour mener cette étude sur le terrain, des scientifiques ont échantillonné et comparé deux populations de grands dauphins (Tursiops truncatus) dans deux zones du golfe du Mexique: la baie de Barataria, qui borde la Louisiane, fortement touchée par la marée noire et la baie de Sarasota en Floride qui n’a pas été contaminée.

    Dans la baie de Barataria, 29 dauphins ont été examinés sur les 32 qui ont été capturés temporairement sur place. Les vétérinaires ont notamment procédé à des investigations par ultrasons sur les voies pulmonaires des animaux. Ils ont considéré que 17 % de ces 29 dauphins étaient dans un état de santé mauvais à grave et qu’ils ne survivraient pas. Pour presque la moitié (48 %) d’entre eux, les scientifiques ont établi un pronostic de survie réservé. Au niveau pulmonaire, les maladies pulmonaires détectées étaient cinq fois plus fréquentes que chez les 27 dauphins étudiés dans la baie de Sarasota. Dans la baie de Barataria, 25 % des dauphins montraient un amaigrissement significatif et des taux très bas d’hormones impliquées dans l’adaptation au stress.

    L’auteure principale de l’étude, Lori Schwacke, affirme n’avoir jamais rencontré, au cours de ses nombreuses études dans le golfe, autant d’animaux malades, de telles pathologies et anormalités. Les scientifiques ont examiné d’autres pistes qui auraient pu provoquer ces mauvais états de santé chez les dauphins de la baie de Barataria, notamment la pollution chimique créée par les activités humaines. Mais les taux de tels contaminants contenus dans le corps de ces dauphins étaient relativement bas et dans des proportions similaires à celles d’autres populations côtières.

    Et les échouages massifs?

    Les scientifiques travaillant pour le NRDA collaborent étroitement avec l’équipe qui enquête sur le Unuasal Mortality Event (UME) du golfe du Mexique (« événement de mortalité inhabituel »), en vertu du Marine Mammal Act. Quelque 1 050 dauphins se sont échoués sur les côtes du golfe du Mexique, de la Louisiane à la Floride, entre février 2010 et janvier 2014, et 94 % étaient morts au moment de l’échouage. Les scientifiques cherchent encore les causes de ces mortalités. Si ces échouages ont commencé avant le déversement pétrolier, les scientifiques ne peuvent écarter l’hypothèse que la marée noire ait pu jouer un rôle dans cet événement sans précédent dans le golfe du Mexique.

     

    Sources

    Sur le site de NOAA Fisheries (en anglais seulement):
    Scientists Report Some Gulf Dolphins Are Gravely Ill

    Sur le site de ACS Publications (en anglais seulement):
    Health of Common Bottlenose Dolphins (Tursiops truncatus) in Barataria Bay, Louisiana, Following the Deepwater Horizon Oil Spill

    Pour en savoir plus:

    Nous avons aimé ÉCOUTER:

    Sur le site de NOAA Fisheries (en anglais seulement):
    Conférence de presse du 18 décembre 2013 (38 min 23 s)

    Nous avons aimé REGARDER :

    Sur le site de RFI (en anglais seulement):
    Dolphins at the Doctor (2min 36 s)

    Pour en savoir plus:

    Sur le site de La Presse:
    Des dauphins mal en point après la marée noire dans le Golfe du Mexique

    Sur le site de Sciences et Avenir:
    Que reste-t-il de Deepwater Horizon ?

    Sur le site de Baleines en direct:
    Marée noire du golfe du Mexique (archives des Actualités d’ici et d’ailleurs)