Des dauphins, nombreux, rapides et peu connus

  • © GREMM
    27 / 09 / 2014 Par Marie-Sophie Giroux

    La semaine passée, plus de 1000 dauphins à flancs blancs ont été aperçus en Minganie. Présents régulièrement du printemps à l’automne, on les observe aussi en Gaspésie. Leurs flancs colorés de trois teintes (gris, blanc et beige) se distinguent de ceux des dauphins à nez blanc, plus sobres. Les dauphins à nez blanc visitent régulièrement le golfe, mais ils sont généralement moins nombreux.

    Peu d’éléments de leur vie, dont leurs aires de répartition, sont connus. L’équipe de la Station de recherche des îles Mingan (MICS) collabore à un projet de tests génétiques sur ces dauphins des eaux tempérées et froides de l’Atlantique Nord pour, entre autres, déterminer si des populations distinctes existent pour chacune des deux espèces.

    Dans l’estuaire, la présence de ces dauphins demeure rare, généralement de courte durée. L’an passé, à la même période de l’année, des campeurs installés sur les rochers du cap de Bon-Désir (près des Bergeronnes) avaient filmé le passage éphémère et bondissant de dauphins dont l’espèce n’a pas été confirmée.

    Voici l’extrait:

    • Crédit: © Alex Martin


    Ces dauphins se nourrissent de petits poissons pélagiques, de calmars et parfois de petits crustacés benthiques. En alimentation, ces dauphins sont souvent associés à des rorquals communs et des rorquals à bosse. Justement, ils étaient non loin de ces deux espèces présentes dans la baie de Gaspé: les rorquals à bosse Splish, Quill et Fleureut ont été reconnus.

    Dans le parc marin, Blizzard alias Blanche-Neige est au rendez-vous.

    À Franquelin, les apparitions de marsouins et de petits rorquals ont été notées par notre collaboratrice.

    En savoir plus

    Sur les dauphins du Saint-Laurent