Des collectivités actives tournées vers le Saint-Laurent

  • 25 / 10 / 2009 Par GREMM -

    Les 22, 23 et 24 mars, se tiendra au Centre des congrès de Trois-Rivières le forum intitulé : « Des collectivités tournées vers le Saint-Laurent ». L’événement mis sur pied par Stratégies Saint-Laurent soulignera le vingtième anniversaire du Plan Saint-Laurent . On y attend une centaine de personnes qui viendront témoigner de leur implication pour un développement durable du fleuve Saint-Laurent.

    L’objectif principal du forum est de développer les capacités des collectivités à mettre en oeuvre une gestion qui vise la protection du fleuve sans nuire aux activités humaines et ce, en favorisant la collaboration entre les différents secteurs d’activités. Ce sera donc une occasion pour les participants d’échanger leurs visions et leurs expériences. Les représentants des milieux communautaires et du secteur de l’éducation y côtoieront des membres des Premières Nations aussi bien que des représentants des gouvernements, du monde municipal et de l’industrie. On prévoit une dizaine d’ateliers sur les principaux enjeux liés au développement durable du Saint-Laurent, tels les changements climatiques, le recouvrement des usages du fleuve, la qualité de l’eau, la biodiversité et l’exploitation des ressources.

    Il y a déjà 20 ans

    C’est le 3 juin 1988, que les gouvernements du Canada et du Québec décident d’unir leurs efforts pour conserver, protéger et restaurer l’écosystème du Saint-Laurent. Le Plan Saint-Laurent voit le jour et déjà, il est jugé ambitieux et audacieux par ses objectifs et ses engagements chiffrés. Il propose, entre autres, une réduction de 90 % des rejets toxiques des 50 entreprises les plus polluantes du Saint-Laurent. Vingt ans plus tard, on se réfère, non pas au 90 %, mais au 96 % effectivement obtenu. Ce n’est pas tout! Le premier parc au Québec à protéger exclusivement le milieu marin est créé conjointement par le Canada et le Québec: parc marin du Saguenay–Saint-Laurent .

    En 2009, le défi se poursuit, mais cette fois-ci la santé du Saint-Laurent n’est plus l’affaire exclusive des acteurs gouvernementaux, des chercheurs et autres experts. La population se tourne elle aussi vers le fleuve pour lui procurer un avenir meilleur. [Plan Saint-Laurent]