De nouveaux cœurs battent chez les bélugas

  • Les mois de juillet et d'aout sont les mois des naissances chez les bélugas du Saint-Laurent. © GREMM
    21 / 08 / 2018 Par Célia Baratier - /

    Une petite tête café au lait surgit comme un bouchon dans l’eau : c’est un nouveau-né béluga! Nous voilà en plein cœur de la période des naissances qui ont lieu entre juin et septembre, un moment crucial pour cette population en voie de disparition.

    La femelle, après 14 mois de gestation, donne naissance à un petit d’environ 1m50, soit près de la moitié de sa taille. Le nouveau-né est reconnaissable par sa couleur café au lait/brun pâle et son apparence parfois « fripée » ou boudinée. En vieillissant, le béluga deviendra gris-bleu, ce qui lui vaut son surnom de «bleuvet».

    Pas encore capable de produire toutes les fréquences de son qu’un adulte peut produire, le veau communique avec sa mère par un cri bien particulier, appelé cri de contact. Le nouveau-né se nourrit du lait maternel pendant 20 à 30 mois avant d’être autonome. Tant qu’elle allaite, la femelle n’aura pas d’autre petit, on estime donc qu’une femelle peut avoir un petit tous les trois ans.

    Les naissances ont lieu dans l’estuaire du Saint-Laurent et le fiord: de quoi être attentifs lors des sorties en mer et respecter la distance de 400 mètres! Vous voyez une paire de mère et de baleineau d’une autre espèce, alors il faut conserver une distance de 200 mètres pour éviter de les déranger.


    Célia Baratier a rejoint le GREMM cette saison comme naturaliste au CIMM et rédactrice pour Baleine en direct. Diplômée d’une maitrise en environnement et en communication scientifique, elle aime jouer avec les savoirs (et les mots !) pour partager et conter les aventures des baleines.