Du petit marsouin commun au titanesque rorqual bleu : l’immense palette d’observation qu’offre le Saint-Laurent n’est pas réservée aux navigateurs. Les baleines s’approchent souvent suffisamment des côtes pour être observées. 

Un rendez-vous en Gaspésie

Il y eut de l’action chez les cétacés en Gaspésie cette semaine! «J’estimerais qu’il y a entre 40 et 60 baleines, sans exagérer, entre Rivière-au-Renard et l’intérieur de la baie de Gaspé, raconte un capitaine-naturaliste. Au début, il y avait des petits rorquals et quelques rorquals communs. Mais depuis deux jours, il y a aussi plusieurs baleines à bosses qui sont arrivées. Elles sont toutes éparpillées dans le secteur, mais dans la baie, on a eu droit à des moyens spectacles. C’est le temps du capelan et les baleines viennent très très proches des côtes.» En effet, il est souvent possible, depuis le rivage, d’observer les petits rorquals en alimentation : ils piègent les poissons en les acculant contre les quais ou les rochers.

Tout le long de la côte gaspésienne, les observateurs qui ont les yeux tournés vers le large sont ravis; des breachs de baleines à bosse devant le rocher Percé, des petits rorquals au banc de Paspébiac, deux rorquals bleus du côté de Cap-des-Rosiers, des dizaines de petits rorquals à Cloridorme. Quelques petites baleines ont aussi pointé le bout de leurs nageoires dorsales : des  marsouins communs ont été aperçus au large de Grande-Grave.  Une passionnée des baleines habitant Saint-Yvon raconte sa soirée extraordinaire du 12 juin dernier: «on voyait des souffles un peu partout et presque tout le temps. À la fin de la journée, on s’est arrêtées pour souper, on pensait qu’on avait terminé notre fin de semaine. Mais il y a eu des breach de baleines à bosse sur la pointe à Mimi, 2 ou 3 rorquals communs, des marsouins communs, des petits rorquals. Ça a été un vrai show. Un très très très bon début de saison.»

Un premier veau pour les bélugas

Au coeur du parc marin du Saguenay – Saint-Laurent, des phoques du Groenland se déplacent en mouvée, des phoques communs se prélassent sur les roches qui longent le fjord du Saguenay, et des rorquals à bosses viennent souffler à la surface de l’eau. Un petit rorqual et un rorqual commun sont observés le 11 juin au cap de Bon-Désir aux Bergeronnes et un groupe d’environ 30 à 40 bélugas remonte et descend régulièrement la rivière Saguenay et sont observés de Tadoussac.

Ce qui retient plutôt l’attention cette semaine dans l’estuaire, c’est l’observation du premier veau de l’année chez les bélugas du Saint-Laurent, par le naturaliste et photographe animalier Renaud Pintiaux! «Les nouveau-nés  sont reconnaissables à une queue molle, des plis fœtaux, un œil au beurre noir et un comportement de nage typique des veaux», explique Robert Michaud, directeur scientifique du GREMM. «C’est tôt en saison pour une première naissance, mais cela reste dans les limites attendues pour cette population.»

Des orages, de la brume et des souffles

À l’Anse au Sac à Saint-Irénée, une résidente passionnée observe des bélugas. « Nous en avons vu des bêtes, juste avant l’orage qui s’en venait, avec le ciel gris anthracite. Il y a eu un arc-en-ciel au  moment où elles sont passées et c’était magnifique.» Mais les baleines blanches ne semblent pas distraites par l’orage, et continuent leur chemin. Un peu plus à l’est, pour des voyageurs de passage du côté de Cap-à-l’Aigle à La Malbaie c’est le brouillard qui les accueille le matin lorsqu’ils déjeunent sur le bord de l’eau. Un petit rorqual viendra tout de même percer le brouillard à proximité de la rive. Juste en face, sur la rive sud, au quai de Rivière-Ouelle, on aperçoit des bélugas régulièrement, mais c’est la surprise pour les riverains lorsque ceux-ci observent le 12 juin une baleine à fanon pour la première fois dans leur région : un petit rorqual!

Au large de Pointe-Lebel, en face de pointe Paradis, les petits rorquals sont toujours présents et le souffle d’une grande baleine est aperçu au loin. Probablement un rorqual à bosse au vu de la forme arrondie du souffle. À  Gallix quelques grands souffles brouillent l’horizon, tandis qu’à proximité de l’archipel de Mingan, quelques petits rorquals sont observés, ainsi que des centaines de phoques gris et une cinquantaine de phoques du Groenland.

Observations de la semaine - 16/6/2022

Andréanne Forest

Andréanne Forest est rédactrice en chef de Baleines en direct depuis mai 2022. Après des études en environnement et en biologie, elle se tourne vers la communication scientifique dans l’objectif de rendre la science à la fois accessible et amusante. Andréanne souhaite mettre en lumière la démarche d’acquisition de connaissance tout en transmettant le désir d’apprendre.

Articles recommandés

Bosses, phoques et bélugas

Cette semaine, un peu partout dans le Saint-Laurent, les rorquals à bosse mènent le bal des observations, accompagnés d’autres espèces…

|Observations de la semaine 23/9/2022

Brouillard sur les flots

La dernière semaine aura été marquée par la présence de brouillard un peu partout sur le Saint-Laurent. Des Iles de…

|Observations de la semaine 15/9/2022

Nez blanc, dos gris moucheté et souffles dorés

Sur les flots, les conditions clémentes des derniers jours ont permis l’observation de plusieurs mammifères marins, dont une espèce qui…

|Observations de la semaine 8/9/2022