De belles surprises en cette fin de saison

  • © GREMM
    29 / 09 / 2016 Par Olivia Capeillere

    L’automne est bel et bien commencé. Au large, la fraicheur est au rendez-vous et les baleines aussi!

    Depuis deux semaines, on n’observe plus de rorquals bleus dans le secteur de Tadoussac. Cependant, les autres espèces de mammifères marins sont en grand nombre! Cette semaine, il y avait dix rorquals communs éparpillés au large du phare de l’île Verte et énormément de petits rorquals. Les capitaines nous informent avoir observé deux jeunes rorquals à bosse dans le même secteur. Les deux individus naviguaient ensemble. L’un d’entre eux était peut-être « Picotine » selon un de nos informateurs, et l’autre montrait la queue en plongeant! Il y avait des marsouins communs repartis dans tout le parc marin entre Tadoussac et Les Escoumins. Des troupeaux de plus de 150 phoques gris ont aussi été fréquemment observés.

    L’équipe de recherche du GREMM, à bord du Bleuvet, a eu la surprise d’observer un dauphin à flancs blancs. Il était seul en face de la tache de sable, proche de la rive entre Tadoussac et Les Bergeronnes. L’équipe a aussi eu la chance de revoir le narval, et cela deux jours de suite, samedi et dimanche dernier. C’est le même individu que cet été. Il était parmi un groupe d’environ 180 bélugas adultes, à 3 miles au large du cap de Bon Désir. Une observatrice sur les roches nous informait également de gros déplacements de bélugas dans cette partie de l’estuaire vendredi.

    Concernant les oiseaux, ça bouge beaucoup cette semaine pour les équipes de l’Observatoire d’oiseaux de Tadoussac (OOT). La migration des rapaces et des passereaux bat son plein dans le secteur des dunes de Tadoussac. Des matinées très agitées dans les filets, beaucoup de parulines, bruants, grives, même des éperviers bruns et un invité spécial: un coulicou à bec jaune. Le recenseur de rapaces, installé au belvédère, était ravi de noter son premier faucon gerfaut de la saison. Cet oiseau est rarement observé, surtout en septembre.

    Plus en aval du fleuve, entre Pointe-au-Père et Forestville, un cétologue amateur a pu photographier huit rorquals bleus durant sa journée en mer le samedi 24 septembre. Plus à l’est, sur la rive sud, une observatrice a aperçu vendredi un rorqual commun à 400 mètres du quai de la Baie-des-sables. Et au large de Baie-Comeau, trois des quatre paires mère-baleineau connues de la Station de recherche des îles Mingan (MICS) ont été identifiées. Ces duos ont passé une partie de l’été dans le golfe du Saint-Laurent.

    © GREMM

    En Gaspésie, c’est au cap des Rosiers que ça se passe! Quatre rorquals bleus, cinq petits rorquals, cinq rorquals communs et environ six rorquals à bosse ont été identifiés par une équipe du MICS. Et pour finir, entre la Côte-Nord à la hauteur de Mingan et l’île d’Anticosti, une autre équipe du MICS est sortie en mer pour la dernière fois de la saison le vendredi 23 septembre. Une sortie chargée de baleines: des marsouins communs, des petits rorquals, une cinquantaine de dauphins à flancs blancs dans le détroit Jacques Cartier, trois rorquals à bosse et huit rorquals communs au large de Rivière-au-Tonnerre!