BpJAM est le bateau pneumatique du GREMM. Il est dédié au programme de recensement photographique des grands rorquals du parc marin. Trois matins par semaine, il sillonne différents secteurs du parc à la recherche des baleines. Les photos et données recueillies permettent de produire des indices d’abondance pour mesurer la présence des baleines d’année en année. Elles permettent aussi de poursuivre les histoires individuelles des baleines connues (Portraits de baleines).

La sortie d’aujourd’hui n’était pas des plus faciles. La photo-identification de grands rorquals dans la brume est tout un défi.
Entre deux bancs de brumes nous apercevons deux souffles de rorquals à bosse (Tic Tac Toe et Aramis) qui sont accompagnées du Bleuvet pour le programme de marquage. Nous partons donc plus au large et rencontrons un rorqual bleu qui a fini par nous perdre dans la brume. Pas de photos pour cet animal là.
Le reste de la sortie se résume en plusieurs stations d’écoute de 10 minutes (ce qui permet de repérer les baleines quand elles viennent respirer en surface lorsque le vent est calme) mais aujourd’hui pas de baleines autres qu’une multitude de marsouins communs ainsi qu’une grande diversité d’oiseaux.

En mer aujourd’hui: Patrick Bérubé et Timothée Perrero

Carnet de terrain - 27/8/2013

Équipe du GREMM

Dirigée par Robert Michaud, directeur scientifique, l’équipe de recherche du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM) étudie en mer les bélugas du Saint-Laurent et les grands rorquals (rorqual à bosse, rorqual bleu et rorqual commun). Le Bleuvet et le BpJAM quittent chaque matin le port de Tadoussac pour récolter de précieuses informations sur la vie des baleines de l’estuaire du Saint-Laurent.

Articles recommandés

Océans silencieux : est-ce que la crise de la COVID-19 a réduit le bruit dans l’habitat des baleines?

Par Valeria Vergara, chercheuse au programme de conservation des mammifères marins d’Ocean Wise. Texte traduit par Marie-Ève Muller. Pour lire le…

|Carnet de terrain 16/4/2020

Attrape-moi si tu peux: une semaine à l’échouerie de Saddle Island

6 h 30, le réveille sonne pour une nouvelle journée de terrain. Je ne suis pas à Tadoussac, mais bien à l’Île-du-Prince-Édouard…

|Carnet de terrain 13/2/2020

Avancement de la préparation des squelettes du Centre d’interprétation des mammifères marins

  Lors de son dernier entretien avec une stagiaire de Baleines en direct à l’automne 2018, Michel Martin, naturaliste sénior…

|Carnet de terrain 3/2/2020