L’intérêt pour les baleines et les dauphins est partagé par un grand nombre de personnes, les emplois sont peu nombreux et la compétition est grande. Pour mettre toutes les chances de son côté, il faut se souvenir que des qualités de scientifique, de communicateur et de coéquipier sont davantage recherchées que la passion ou l’enthousiasme face à ces animaux. Il est donc important de préparer ses « outils ».

Pour devenir chercheur de baleines. Il faut :

  • avoir une formation solide en science et des expériences variées;
  • développer des habiletés en écriture et en présentation orale, que ce soit en français ou en anglais ;
  • maîtriser l’anglais parlé et écrit et peut-être une autre langue telle l’espagnol ;
  • avoir fait des études universitaires, selon l’emploi convoité.

Des emplois variés sont reliés au monde des mammifères marins, par exemple la recherche scientifique, les techniques de laboratoire et de terrain, la médecine vétérinaire et l’interprétation de la nature. Il est important de bien s’informer et de bien cerner ses intérêts afin de faire un choix éclairé.

Aussi, il est important de se tenir au courant de l’actualité, de connaître les plus récentes découvertes et les enjeux entourant les baleines et le milieu marin. Des sites comme Baleines en direct vous propose une série d’articles, vulgarisés, pour ne pas perdre une miette de ce qui se passe dans le monde des baleines!

Consulter le parcours unique des chercheurs travaillant auprès des mammifères marins dans le Saint-Laurent.

Quelques emplois :

Les baleines en questions - 22/1/2014

Marie-Sophie Giroux

Marie-Sophie Giroux s’est jointe au GREMM en 2005 et y a travaillé jusqu’en 2018. Elle détient un baccalauréat en biologie marine et un diplôme en Éco-conseil. Chef naturaliste, elle supervise et coordonne l’équipe qui travaille au Centre d’interprétation des mammifères marins et rédige pour Baleines en direct et Portrait de baleines. Aux visiteurs du CIMM ou aux lecteurs, elle adore « raconter des histoires de baleines ».

Articles recommandés

Comment rester optimiste face à l’avenir des baleines?

En conservation et en recherche, les efforts pour mettre à jour les connaissances sur les cétacés et les protéger se…

|Les baleines en questions 18/12/2020

La consanguinité, un problème pour les baleines en voie de disparition ?

Il resterait près de 360 baleines noires de l’Atlantique Nord dans le monde, et probablement moins d'une dizaine de vaquita…

|Les baleines en questions 26/11/2020

Les baleines peuvent-elles saliver?

On le sait, les baleines sont de bonnes mangeuses et peuvent repérer leurs proies de loin, certaines grâce au sens…

|Les baleines en questions 13/11/2020