Comment les baleines à fanons produisent-elles des sons ?

  • Les rorquals boréaux communiquent à des fréquences différentes selon la population à laquelle ils appartiennent. © Christin Khan, NOAA
    05 / 11 / 2018 Par Collaboration spéciale

    Deux baleines bleues nagent à un kilomètre de distance, elles semblent communiquer et voyager ensemble. Une baleine boréale chante, elle pourrait chercher à attirer un mâle pour se reproduire. Les sons servent aux baleines à fanons pour différentes fonctions essentielles. Mais comment arrivent-elles à produire ces sons ?

    Les cordes vocales que nous avons au niveau du larynx nous permettent de produire des sons lorsqu’elles entrent au contact de l’air que nous respirons. Les baleines à fanons, elles, ne semblent pas avoir de telles cordes dans leur larynx, mais des structures similaires. Le fonctionnement de ces structures pour produire les sons serait différent de celui de nos cordes vocales, car elles sont parallèles au flux d’air respiré. Le passage de l’air créerait des vibrations qui seraient émises dans l’eau via les plis ventraux. À ce jour, on ne sait pas précisément comment les baleines à fanons produisent les sons.

    Les baleines à fanons émettent principalement des infrasons (fréquences en dessous de 20Hz) qui sont inaudibles par l’humain. Ces sons voyagent très rapidement dans l’eau et peuvent être entendus par d’autres individus situés à des centaines de kilomètres ! Ainsi, des chercheurs ont pu capter des sons émis par des rorquals communs qui se trouvaient à 160 kilomètres de l’appareil de mesure. Ces sons seraient propres à une population : les sons émis par la population de rorquals boréaux d’Hawaï sont différents de ceux émis par d’autres populations dans le monde. Ces cétacés contrôlent parfaitement les sons émis au point que les vocalises de baleines bleues vivant dans le Pacifique Nord sont toutes précisément à 16Hz. Ces sons auraient donc un rôle social prépondérant et gardent encore bien des mystères pour nous, humains!

    Ces cétacés ne semblent cependant pas émettre d’ultrasons (fréquence supérieure à 20 000Hz) que les baleines à dents utilisent pour l’écholocalisation (comme un sonar pour repérer les proies et lieux dans lesquels ils nagent).

    Écoutez quelques extraits sonores de mammifères marins, à dents et à fanons.

     

    En savoir plus

    Les baleines produisent-elles des sons avec les cordes vocales ?  (Baleines en direct (20/11/2015),

    16 Hz : La fréquence des rorquals bleus, exactement (Baleines en direct, 12/08/2010)

    (2007) Reidenberg, J.S., Laitman J.T., Discovery of a low frequency sound source in Mysticeti (baleen whales): anatomical establishment of a vocal fold homolog. Anatomical Record, 290(6):745-759.

    (2016) Casau, D., Adam, O., Aubin, T., Laitman, J. T. et Reidenberg, J. S., A study of vocal nonlinearities in humpback whale songs: from production mechanisms to acoustic analysis, Sci. Rep.,  6: 31660.

     


    Chloé Vérité accueille les visiteurs au Centre d’Interprétation des Mammifères Marins (CIMM). Ne se lassant pas des histoires de baleines contées par ses collègues chercheurs, rédacteurs et naturalistes, elle s’est mise à en raconter aussi. Issue d’une formation d’agronome et passionnée d’actualités, elle considère la vulgarisation essentielle afin de donner à chacun la possibilité de comprendre le monde dans lequel nous évoluons.