Circulation saguenéenne

  • Bélugas devant le site de Pointe-Noire l'été
    © GREMM
    09 / 03 / 2015 Par Marie-Sophie Giroux

    Le 6 mars, un membre de l’équipe de Parcs Canada, à bord du traversier entre Baie-Sainte-Catherine et Tadoussac, appelle l’équipe de Baleines en direct. Il signale la présence d’une quinzaine de bélugas près du site d’observation terrestre de Pointe-Noire. L’embouchure du Saguenay est l’un des quartiers d’été des bélugas, mais l’hiver, on les voit rarement dans cette zone. Lors de la saison froide, les bélugas se trouvent généralement dans l’aval de l’estuaire du Saint-Laurent ainsi que dans le golfe. Dans ces deux zones, un épais couvert de glace les protège des conditions de mer hivernales agitées. À l´embouchure du Saguenay, le jeu des marées, le relief sous-marin et les courants provoquent la remontée des eaux profondes, plus chaudes que l´eau de surface, ce qui empêche la formation de la glace; il s’agit d’une polynie.

    Puis, dès le 10 mars, c’est au tour du navire le NGCC Pierre Radisson de la Garde côtière canadienne d’arpenter le fjord du Saguenay pour entreprendre les opérations de déglaçage printanier mettant fin à la saison de pêche sur glace. Ces opérations ont pour but de briser la glace sur le Saguenay ainsi qu’à l’entrée des affluents secondaires pour prévenir les embâcles et les inondations printanières et assurer la sécurité de la navigation commerciale.