Entre deux tempêtes de neige, les regards se tournent vers les flots du Saint-Laurent, épiant l’horizon à la recherche de mammifères marins. C’est à ce moment qu’un habitant de Franquelin aperçoit des dizaines de phoques se prélassant sur les rivages glacés. «C’est difficile de savoir exactement de quelle espèce il s’agit, ils sont un peu trop loin pour en être sûr!», nous confie le riverain.

Du côté de la baie de Gaspé, une observatrice a quant à elle vu des phoques communs jeudi dernier. Elle en a compté environ une trentaine se prélassant sur la banquise. Deux jours plus tard, entre Cap-des-Rosiers et l’Anse-au-Griffon, elle en croise à nouveau, une vingtaine cette fois. Loin en amont, un employé du GREMM nous rapporte, lui, la présence d’un «tout petit phoque commun curieux sur un gros glaçon dans la baie de Tadoussac».

Rois des mers et des airs

Mais les pinnipèdes ne sont pas les seuls sous les projecteurs. Cette semaine, les oiseaux marins sont aussi à l’honneur! Sur la Côte-Nord, le navigateur Jacques Gélineau nous rapporte la présence de grands harles (Mergus merganser) à Longue-Pointe-de-Mingan. Chez cette espèce de canard, la plus grande du Québec, la tête et le milieu du dos des mâles arborent un vif plumage vert forêt venant contraster avec le reste de leur corps entièrement blanc et leur bec rouge vif. Ces canards ne migrent pas nécessairement l’hiver et peuvent résider au même endroit toute l’année, mais vont se déplacer à un endroit où l’eau n’est pas entièrement recouverte de glace.

Pour une observatrice gaspésienne, «à Pointe-Saint-Pierre et à Percé, les vedettes, ce sont les eiders à tête grise». Les mâles de cette espèce d’oiseau marin (Somateria spectabilis), aussi connue sous les noms «eider remarquable» ou encore «eider royal», possèdent un plumage extravagant et remarquable. Leur tête anguleuse est teintée de bleu ciel, de vert et de jaune vif, les rendant facilement distinguables de leurs cousins, les eiders à duvet. Les femelles, plus discrètes, sont marbrées et mouchetées de brun. Ces souverains des océans et des cieux repartiront vers de plus hautes latitudes lors de la fonte des glaces, cédant leur trône laurentien aux baleines à la venue du printemps.

Vous avez vu un phoque ou une baleine?

Partagez avec nous votre observation et vos photos en nous écrivant à [email protected] ou sur notre page Facebook.

Observations de la semaine - 24/2/2022

Elisabeth Guillet Beaulieu

Elisabeth Guillet-Beaulieu a rejoint le GREMM en tant que rédactrice scientifique au début de l'automne 2021. Depuis toujours, elle est animée par un amour inépuisable de la biologie marine et des milieux aquatiques, amour qui se manifeste aujourd'hui dans la poursuite d'une carrière scientifique. Détentrice d'un baccalauréat en sciences biologiques, cette enthousiaste de l'environnement et de la conservation des milieux naturels a rejoint l'équipe de Baleines en direct dans l'espoir de partager sa passion contagieuse des mammifères marins tout en achevant sa maîtrise en environnement et développement durable.

Articles recommandés

Des petits rorquals partout dans le Saint-Laurent!

De Montréal à Sept-Îles en passant par la Gaspésie, les petits rorquals ont beaucoup fait parler d’eux cette semaine. Si…

|Observations de la semaine 12/5/2022

Comme un ours blanc en Gaspésie…

Cette semaine, la plus étonnante des observations de mammifères marins est sans aucun doute la présence d’un ours polaire sur…

|Observations de la semaine 5/5/2022

Le retour des petits rorquals

Ils ont beau être les plus petits représentants de la famille des rorquals, les petits rorquals font beaucoup parler d’eux.…

|Observations de la semaine 28/4/2022