Tôt ce matin, à 8 h 30, une collaboratrice de la Garde côtière canadienne rapporte une carcasse de béluga qu’une amie avait vue la veille, échouée sur le rivage d’une petite île à quelques kilomètres de Forestville. Comme seule une photo est disponible, l’équipe du Centre d’appels d’Urgences Mammifères Marins contacte des collaborateurs du Mériscope, basé à Portneuf-sur-Mer afin de voir les possibilités d’aller valider la situation. Il importe de savoir si la carcasse est suffisamment en bon état pour être transportée à la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal à Saint-Hyacinthe. Beau hasard: Dany Zbinden et son équipe s’apprêtaient justement à partir pour Forestville.

Emporté par la marée

Après avoir sillonné les berges sur quelques kilomètres, la carcasse n’a jamais été trouvée. Le constat: elle a probablement été emportée par la marée haute survenue entre l’observation et le moment où elle a été rapportée à Urgences Mammifères Marins. Aucune donnée ni échantillon n’a pu être prélevé, les informations que nous possédons sont très fragmentaires. Un mâle? Une femelle? Quels sont sa taille et son âge?

L’équipe du Mériscope prendra la mer en fin de journée ce jeudi 9 juillet dans la région de la baie de Mille-Vaches et de Forestville, il n’est pas impossible qu’elle revoie la carcasse à la dérive. Si vous naviguez prochainement dans ce secteur et que vous apercevez une baleine blanche qui flotte à la surface, nageoire pectorale dirigée vers le ciel et même, possiblement, avec des goélands posés sur son corps, merci de la signaler rapidement au 1-877-7baleine (1-877-722-5346). Une coordonnée GPS et des détails sur l’observation vous seront demandés. Il s’agit de la 4e carcasse de béluga retrouvée cette année.

Urgences Mammifères Marins - 9/7/2015

Josiane Cabana

Josiane Cabana a été directrice du Centre d’appels du Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins de 2011 à 2018. Entre les cas de mammifères marins morts ou en difficulté auxquels elle répond, elle aime prendre le temps de sensibiliser les riverains aux menaces qui pèsent sur ces animaux. Biologiste de formation, elle s’implique au sein du GREMM depuis plus de 15 ans, toujours avec la même passion!

Articles recommandés

Pourquoi ne pas toucher à une carcasse de mammifère marin?

Par Marie-Maude Rondeau Avez-vous déjà entendu parler de Valleau, le cachalot dont la carcasse s’est échouée à L’Anse-à-Valleau en 2003?…

|Urgences Mammifères Marins 4/11/2021

Deux baleines à bec s’échouent vivantes dans la baie des Chaleurs

Jeudi 30 septembre, le Réseau québecois d'urgence pour les mammifères marins (RQUMM) reçoit un signalement pour deux baleines échouées vivantes…

|Urgences Mammifères Marins 7/10/2021

Que faire face à un phoque blessé?

Alors que vous vous promenez sur les rives du Saint-Laurent, vous tombez nez à nez avec un phoque. Jusque-là, rien…

|Urgences Mammifères Marins 11/8/2021