Béluga hors secteur: appelez le 1-877-7BALEINE

  • Un béluga hors de sa zone de répartition habituelle n'est pas nécessairement en danger. © GREMM
    05 / 07 / 2018 Par Anthony François

    Chaque année, le Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins (RQUMM) reçoit en période estivale des appels de témoins ayant observé des bélugas, seuls ou en groupes, dans des zones atypiques, c’est-à-dire hors des endroits où on les observe habituellement. De la Gaspésie à la Basse-Côte-Nord, la présence de ces bélugas « aventuriers » intrigue souvent les habitants peu habitués à ce type de rencontre.

    En temps normal, les bélugas fréquentent ces régions du golfe du Saint-Laurent au cours des saisons froides. Durant la période estivale, leur aire de distribution se concentre essentiellement en amont du golfe, entre Rivière-du-Loup et Forestville, dans l’estuaire du Saint-Laurent, mais aussi dans une portion du fiord du Saguenay.

    Adapté par Pêches et Océans de Michaud, R. 1993. Distribution estivale du béluga du Saint-Laurent : synthèse 1986-1992. Rapport technique canadien des sciences halieutiques et aquatiques 1906. 28p.

    L’aire de répartition des bélugas n’est pas la même l’été et l’hiver. © Adapté par Pêches et Océans de Michaud, R. 1993. Distribution estivale du béluga du Saint-Laurent : synthèse 1986-1992. Rapport technique canadien des sciences halieutiques et aquatiques 1906. 28p.

     

    Un béluga qui est présent à l’extérieur de ces « limites » n’est pas nécessairement un animal en difficulté, mais les partenaires du Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins souhaitent documenter ces observations hors du commun.

    Si vous observez un béluga à l’extérieur de l’estuaire du Saint-Laurent durant l’été, tentez de documenter visuellement votre observation (photos pour identifier l’individu, et vidéos pour observer son comportement) avec la localisation précise à l’aide de coordonnées GPS ou de repères terrestres ou nautiques facilement identifiables. Pensez à noter s’il est seul ou accompagné d’autres bélugas. Rappelez-vous qu’il est important de garder vos distances avec ces baleines en voie de disparition, même si elles sont hors de leur secteur.

    Texte écrit en collaboration avec Josiane Cabana


    Anthony François est assistant de recherche au GREMM et préposé au Centre d’appels du Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins (RQUMM) depuis 2017. Biochimiste et biologiste de formation, il réalise l’importance de la vulgarisation scientifique et de la sensibilisation du public au cours de sa maitrise. Anthony tient la chronique d’Urgences Mammifères Marins.