C’est une nouvelle saison qui commence à bord du BpJAM, le zodiac du GREMM. Nouvelle saison, nouvelle équipe ! Cette année, elle est composée de deux assistants de recherches revenants pour leur seconde saison consécutive. Après avoir fini une technique en milieu naturel, Mathieu s’est joint au GREMM en 2017 pour participer au suivi de grands rorquals avant d’enchainer sur plusieurs missions d’Observateur de mammifères marins. Quant à Albert, il vient tout juste de finir un baccalauréat en biologie à l’Université Laval et a passé sa dernière année en échange universitaire dans le Haut-Arctique norvégien, à Svalbard.

Notre principale mission pour cette année est la photo-identification de béluga. Nous assurons la poursuite du recensement annuel des bélugas du Saint-Laurent, qui a débuté il y a déjà plus de 30 ans ! Les objectifs de ce projet sont multiples, mais il permet entre autres de dessiner un tableau des relations sociales complexes des bélugas du Saint-Laurent. C’est un peu comme un Facebook de bélugas.

En plus de la poursuite du programme de photo-identification, nous avons un nouveau projet : la récolte de vidéos par les airs. À l’aide d’un drone, l’équipe du BpJAM se lance en quête de documenter une nouvelle facette de la vie des bélugas : leurs interactions sociales. Ces vidéos prises de façon systématique permettent d’avoir un nouvel aperçu du quotidien des bélugas sous la surface ce qui était presque impossible à partir du bateau. On cherche en particulier à mieux comprendre comment et pourquoi les bélugas utilisent tel ou tel autre habitat.

C’est notamment grâce à ce nouvel outil que nous avons pu faire une heureuse découverte vendredi dernier. Après avoir fini le suivi de photo-identification classique d’un groupe d’environ 50 à 60 bélugas, nous lançons le drone. Après quelques minutes de vol, un groupe de bélugas refait surface. Et à notre grande surprise, un narval en fait partie ! Après l’excitation de cette trouvaille, notre première question était : est-ce le même que celui observé en 2016 et 2017? Nous avons donc fait atterrir le drone et avons ressorti la caméra pour lui tirer le portrait. Après avoir pris ses deux flancs en photo ainsi que ceux de ses compagnons, nous avons pu confirmer que c’était bien le même narval !

Les séquences de drones que nous avons récoltées ont montré un narval qui semble chez lui au sein des bélugas du Saint-Laurent. On le voit dans un groupe d’une dizaine de jeunes mâles en pleine séance de socialisation. En raison des bouleversements climatiques observés dans l’Arctique, ces deux espèces cousines (béluga et narval appartiennent à la même famille des monodontidae), pourraient se côtoyer de plus en plus au cours des prochaines décennies. On voit déjà ce phénomène chez d’autres espèces comme l’ours polaire et le grizzly, chez lesquels on commence même à observer des hybrides. À quand un hybride narval-béluga dans le Saint-Laurent ?

L’histoire du narval dans les médias (une petite sélection)

Beluga whales adopt lost narwhal in St. Lawrence River (CBC, 13/09/2018)

Belugas Adopt a Stray Narwhal (AJ+, 15/09/2018)

Au Canada, un narval solitaire s’est vu adopter par un groupe de bélugas (MaxiSciences, 13/09/2018)

Les préidentifications de la semaine

Dl1585

Dl1355 Pacalou, adoptée par Pascale Cauchi

Dl9074

Dl21 Yogi, adoptée par Bell Canada

Dl30 Athéna, adoptée par des parrains et marraines collectifs

Dl9060

Carnet de terrain - 19/7/2018

Équipe du GREMM

Dirigée par Robert Michaud, directeur scientifique, l’équipe de recherche du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM) étudie en mer les bélugas du Saint-Laurent et les grands rorquals (rorqual à bosse, rorqual bleu et rorqual commun). Le Bleuvet et le BpJAM quittent chaque matin le port de Tadoussac pour récolter de précieuses informations sur la vie des baleines de l’estuaire du Saint-Laurent.

Articles recommandés

La glace est-elle une menace naturelle importante pour les rorquals bleus dans le golfe?

En revisitant mes photos prises cet été, j’ai réfléchi à des marques particulières vues sur les rorquals bleus. Le 1er…

|Carnet de terrain 2/12/2019

Un cachalot et deux rorquals à bosse en Haute-Côte-Nord… par Renaud Pintiaux

Le 29 novembre, du rivage du camping Bon-Désir (près des Bergeronnes), je repère au loin un souffle qui me parait…

|Carnet de terrain 2/12/2019

Une grande bleue et une vieille connaissance… par Renaud Pintiaux

La saison sur l’eau est terminée depuis une vingtaine de jours, mais il est encore possible d’observer des mammifères marins…

|Carnet de terrain 25/11/2019