Alliance verte : l’industrie maritime améliore sa performance environnementale

  • 07 / 06 / 2012 Par Christine Gilliet – Mots et Marées -

    Depuis cinq ans, les participants au programme de l’Alliance verte se sont engagés de manière volontaire à réduire leur empreinte environnementale autour d’enjeux prioritaires. Selon la publication du rapport 2011-2012 de ce regroupement, les indicateurs de rendement des ports, terminaux et armateurs canadiens et états-uniens sont à la hausse pour la 3e année consécutive.

    Les résultats des évaluations ont été dévoilés lors du colloque environnemental de l’Alliance verte, Green Tech 2012, qui s’est déroulé les 29 et 30 mai dernier à Québec. Dans le même temps, cet événement a souligné le cinquième anniversaire du programme environnemental mis en place à l’automne 2007, qui bénéficie de l´appui notamment de WWF Canada, de Canards Illimités Canada, de Transports Canada, de Transports Québec et de la fondation One DROP. Depuis la création de l’alliance, le nombre des membres a plus que doublé et regroupe aujourd’hui 161 membres, dont 67 participants, 54 partenaires et 40 partisans, d’est en ouest, au Canada et aux États-Unis. Les participants, qui regroupent des armateurs, des ports et des terminaux du Saint-Laurent, des Grands Lacs et des côtes atlantique et pacifique, ont atteint une moyenne globale de niveau 3 en 2011, comparativement à un résultat de 2,7 en 2010. Lors du lancement de l’Alliance verte, les participants se sont donné comme objectif d’atteindre un niveau moyen de 3.

    Des indicateurs et une vérification externe

    Selon le processus d’évaluation de l’Alliance verte, les résultats sont basés sur une échelle de 1 à 5 pour tous les indicateurs de rendement concernant neuf enjeux prioritaires. Le niveau 1 correspond à la conformité réglementaire et le niveau 5 à l’excellence dans l’atteinte des cibles définies. Atteindre le niveau 3 implique que les participants ont identifié et quantifié leurs impacts environnementaux et intégré les bonnes pratiques dans un plan de gestion. Par exemple, les armateurs réalisent un inventaire annuel des émissions d’oxydes d’azote (NOx), d’oxydes de soufre (SOx) et de gaz à effet de serre (GES) pour l´ensemble des navires de la compagnie. Les ports, terminaux et chantiers maritimes ont adopté des actions concrètes pour réduire le bruit, la poussière, les odeurs et la pollution lumineuse, et ont implanté des procédures formelles pour prévenir la pollution de l´eau et des sols, ainsi que pour gérer les plaintes de la communauté.

    Bien que l’Alliance verte soit une initiative volontaire, les participants acceptent de se soumettre tous les deux ans à un processus rigoureux de vérification externe par Lloyds Register Quality Assurance pour valider et renforcer la crédibilité des résultats obtenus dans le cadre du programme environnemental.

    Quelques détails et les meilleures performances

    Dans le rapport de l’année 2011-2012, on peut lire que, du côté des armateurs, les résultats sont en hausse pour tous les enjeux, leur moyenne globale passant de 2,9 en 2010 à 3,2 pour 2011. L’amélioration la plus appréciable concerne l’enjeu des émissions atmosphériques de SOx, dont la moyenne pour ce critère a grimpé de 3,6 à 4,2 points. En ce qui concerne les espèces aquatiques envahissantes, les armateurs enregistrent un niveau moyen de 3,3 points, un bond de 0,5 point. Les ports, terminaux et chantiers maritimes se démarquent en matière de leadership, de 2,4 à 2,8 points, notamment en encourageant leurs locataires et usagers à adopter des pratiques environnementales exemplaires.

    Un nouvel indicateur de rendement, la prévention des fuites et déversements, a été ajouté pour les ports et terminaux à titre d’indicateur optionnel en 2011 et 30 des 39 participants ont déjà déclaré leurs résultats par rapport à cette cible, avec une moyenne encourageante de 2,3. Pour les évaluations 2012, un nouvel indicateur sur la gestion des déchets sera pris en compte par les armateurs et d’autres indicateurs de rendement sont aussi sur la table de travail de l’Alliance verte.

    Ce programme environnemental a reçu le prix international Green Shipping Initiative of the Year aux Sustainable Shipping Awards 2011 à Londres, récompensant l’excellence environnementale ainsi que le travail important d’initiatives qui aident l’industrie maritime à s’améliorer en matière de développement durable.[Alliance verte]

    En savior plus

    Sur le site de l´Alliance verte : Rapport de performance 2011-2012