« Le rorqual bleu, c’est la plus grande des baleines, non? » Voilà une question que j’entends souvent. Eh bien oui! Le rorqual bleu, pouvant atteindre jusqu’à 30 m et 120 tonnes, est la plus grande des baleines. Mais ce n’est pas tout: c’est aussi le plus grand animal qui ait jamais existé sur la planète Terre. Les brontosaures de Jurassic Parc vous impressionnaient? Les plus grands ne faisaient que 22 m, avec un poids estimé de 15 tonnes seulement. Même au temps des dinosaures, il n’a jamais existé un animal aussi grand que le rorqual bleu.

Cette semaine, j’ai eu le privilège inestimable d’observer trois rorquals bleus, tous plus beaux et plus bleus les uns que les autres! Comment vous décrire mon sentiment devant ces géants? C’est une expérience que l’on doit vivre pour comprendre. Le premier souffle, une expiration comme un coup de tonnerre, étonne et attire instantanément le regard. Ensuite, on voit défiler ce large dos gris-bleu, qui semble ne jamais finir, jusqu’à ce qu’on aperçoive la petite nageoire dorsale, et, parfois, le robuste pédoncule et la queue monumentale.

© GREMM
© GREMM

Je tiens à préciser que les photos que je partage avec vous aujourd’hui illustrent des rencontres rares: afin de diminuer le dérangement, les bateaux de croisière doivent se tenir à 400 m des rorquals bleus. Par contre, de temps en temps, les animaux font surface plus près du bateau et j’ai la chance de les photographier de plus près.

Les humains habitent la Terre depuis un peu moins que deux millions d’années. Sous un point de vue planétaire, ce n’est qu’un clin d’œil. Quelle merveille, alors, que nous ayons la chance de côtoyer le rorqual bleu, de le voir en chair et en os, et pas seulement comme fossile dans un musée.

Jaclyn G. Fl.Jaclyn Aubin s’est jointe à l’équipe du GREMM cette année, en tant qu’assistante de recherche bénévole. Elle détient un baccalauréat en biologie marine. Dans le cadre du programme de recensement photographique des grands rorquals du parc marin, elle recueille photos et données à bord des bateaux d’excursion. Elle partage aussi ces informations avec l’équipe de rédaction de Baleines en direct.

Carnet de terrain - 24/8/2016

Équipe du GREMM

Dirigée par Robert Michaud, directeur scientifique, l’équipe de recherche du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM) étudie en mer les bélugas du Saint-Laurent et les grands rorquals (rorqual à bosse, rorqual bleu et rorqual commun). Le Bleuvet et le BpJAM quittent chaque matin le port de Tadoussac pour récolter de précieuses informations sur la vie des baleines de l’estuaire du Saint-Laurent.

Articles recommandés

Avec les bélugas… et une fin de saison sous les premiers flocons

Carnet de terrain écrit en collaboration avec Laurence Tremblay Une saison de terrain pleine de rebondissements se termine pour l’équipe…

|Carnet de terrain 5/11/2020

Avec les visiteurs… au Centre d’interprétation des mammifères marins en période de COVID-19

Qu’elles se déroulent sur l’eau ou sur la terre, les activités de recherche du Groupe de recherche et d’éducation sur…

|Carnet de terrain 9/9/2020

Avec les bélugas… photographiés de la rive

Depuis 8h le matin, l’assistant de recherche du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM), Mathieu Marzelière,…

|Carnet de terrain 3/9/2020