Juste avant que les élèves rentrent en classe et que la saison des tricots revienne, la longue fin de semaine de la fête du Travail a permis à des milliers de vacanciers d’affluer dans les régions de la Côte-Nord et de la Gaspésie. Et les baleines étaient au rendez-vous.

À Percé, un garde-parc posté sur le haut des falaises de l’ile Bonaventure le 4 septembre repère au large deux souffles en direction sud-est. «Je pointe mon télescope et, oui!, deux rorquals communs nagent presque côte à côte.» Un peu plus au sud, il voit quelques minutes plus tard apparaitre deux autres grands souffles : deux autres rorquals communs! À la fin de la journée, alors qu’il se prépare à redescendre pour prendre le dernier bateau et regagner le continent, un grand souffle attire son attention direction nord-est. «Je retourne chercher mon télescope et pointe dans la direction du souffle, je vois un souffle énorme, un dos gris-clair tacheté, une minuscule dorsale, pas de doute possible, une baleine… bleue.»

Des rorquals bleus, un capitaine d’excursion en croise tous les jours depuis des semaines. «J’en vois d’une à quatre dans la baie de Gaspé et à la sortie de l’embouchure de la baie, dont un qui montre la queue lorsqu’il sonde. Il est là depuis au moins trois semaines.»

Celles et ceux qui ont choisi d’observer les baleines des rochers de Bergeronnes et des Escoumins ou sur l’eau ont eu le privilège d’observer des rorquals bleus, des rorquals communs, des petits rorquals, des rorquals à bosse… Les longs souffles en colonne ou en ballons apparaissent de tout côté. «Je ne sais plus où donner de la tête!», s’exclame une observatrice postée au quai de Bergeronnes qui voit bien les animaux, même sans jumelle.

Notre collaborateur René Roy a observé un septième baleineau rorqual bleu cette saison, cette fois dans la baie de Mille-Vaches en face de Longue-Rive! Vous pouvez lire son carnet de terrain pour en savoir plus.

À Pointe-des-Monts, le 1erseptembre, le ciel se drape de pourpre et le fleuve se fait d’huile.  À environ 1 km de la rive, trois souffles en ballon s’élèvent : deux rorquals à bosse adulte et un juvénile nagent ensemble. Notre observateur note aussi la présence de deux rorquals communs, de petits rorquals par dizaine, de marsouins, de phoques gris et même la présence quotidienne d’un phoque commun. «Ça fait longtemps qu’on n’a pas vu du phoque comme ça!»

À 20 km à l’est de Baie-Comeau, le 1erseptembre, notre observatrice nous écrit qu’elle voit régulièrement des petits rorquals, quelques phoques et un rorqual à bosse solitaire. Surprise! Le lendemain, elle observe cette fois deux rorquals à bosse.

Dans la baie de Sept-Îles, Anik Boileau, chercheuse au Centre d’éducation et de recherche de Sept-Îles, observe trois rorquals communs et deux rorquals à bosse juvéniles, dont un a de nombreuses marques d’attaques d’épaulard sur la queue.

À Mingan, l’équipe de la Station de recherche des iles Mingan observe le 4 septembre des rorquals communs, un rorqual bleu, des rorquals à bosse, une baleine noire, mais très peu de petits rorquals ou de marsouins. «Où sont les grands groupes qu’on observait plus tôt en aout?», s’interroge le coordonnateur de la recherche Christian Ramp. Sont-ils maintenant dispersés ou quelque part loin des yeux des humains? Gardons le regard vers le large!

Légende pour les icônes de baleine

Gris pâle: béluga
Gris foncé: rorqual commun
Noir: petit rorqual
Bleu clair: rorqual à bosse
Bleu foncé: rorqual bleu

Légende pour les icônes de dauphin

Brun: marsouin commun
Gris foncé : dauphin à flancs blancs

Légende pour les icônes de phoque

Gris: phoque gris
Kaki: phoque commun

Légende pour les poissons

Turquoise: Thon rouge

Observations de la semaine - 6/9/2018

Marie-Ève Muller

Marie-Ève Muller s’occupe des communications du GREMM depuis 2017 et est porte-parole du Réseau québécois d'urgences pour les mammifères marins (RQUMM). Comme rédactrice en chef de Baleines en direct, elle dévore les recherches et s’abreuve aux récits des scientifiques, des observateurs et observatrices. Issue du milieu de la littérature et du journalisme, Marie-Ève cherche à mettre en mots et en images la fragile réalité des cétacés.

Articles recommandés

De longues plongées pour les cétacés

Un des défis de l’observation des baleines réside dans les longues plongées des animaux. La vie des baleines se déroule…

|Observations de la semaine 14/1/2021

La patience récompensée des passionnés

La période des fêtes 2019-2020 avait été particulièrement chargée d’observations, au point où nous avions publié une carte des baleines…

|Observations de la semaine 7/1/2021

Pourquoi aller dans les Caraïbes quand on a le Saint-Laurent?

C’est avec beaucoup d’étonnement que les observateurs nous rapportent encore la présence de petits rorquals, rorquals à bosse et de…

|Observations de la semaine 17/12/2020