Existe-il des hybrides chez les rorquals?

  • Rorquals à bosse
    © Renaud Pintiaux
    01 / 01 / 2010 Par GREMM -

    Lors d’une entrevue avec Martine Bérubé, chercheuse à l’Université de Groningue aux Pays-Bas, Baleines en direct lui a posé la question suivante : Existe-t-il des hybrides chez les rorquals?

    M. B. : Normalement, les animaux appartenant à des espèces différentes ne se reproduisent pas entre eux. Cependant, certaines espèces proches parentes peuvent produire des hybrides, qui ne sont généralement pas fertiles. C’est le cas du mulet, l’hybride de l’âne et de la jument, ou du tigron, l’hybride de la lionne et du tigre. Chez les baleines à fanons, seuls les rorquals bleus et les rorquals communs traversent la barrière de l’espèce et peuvent donner naissance à des hybrides. Contrairement aux cas du mulet et du tigron, l’une ou l’autre des espèces parentes peut être le père ou la mère de ces hybrides. Autre différence, ces hybrides seraient peut-être fertiles.

    Voici les faits. Cinq hybrides rorqual commun/rorqual bleu ont été découverts par des scientifiques. Des trois femelles, deux étaient matures sexuellement. La première pouvait produire des ovules mais était apparemment infertile, alors que la deuxième portait un foetus. Il est toutefois impossible de savoir si elle aurait porté ce foetus à terme ou si le foetus aurait survécu après la naissance. Dans le cas du seul mâle examiné ayant atteint l’âge de la maturité sexuelle, ses organes sexuels n’étaient pas fonctionnels.

    Malgré les différences de tailles, de couleur et de comportement, il semble donc que les rorquals bleus et les rorquals communs soient encore des espèces génétiquement très proches. Pourquoi les scientifiques s’intéressent-ils aux hybrides? Parce que l’hybridation avec une espèce plus répandue peut menacer l’intégrité de certaines espèces animales ou végétales en déclin. Mais pour l’instant, les hybrides rorqual commun/rorqual bleu ne semblent pas poser de problèmes à leurs espèces parentes.