Deux de ses bateaux auraient approché de trop près et suivi une baleine. Leurs manœuvres ont été filmées par une équipe de CBC qui tournait à bord d’un bateau de Pêches et Océans Canada où se trouvaient des chercheurs en train de travailler sur les mammifères marins. La comparution en cour a été ajournée en juillet.

Les accusations du ministère Pêches et Océans Canada ont conduit une entreprise d’observation touristique des baleines de Terre-Neuve-et-Labrador, Iceberg Quest OceanTours, à se présenter devant la cour provinciale le 14 mai dernier. Selon les faits invoqués ayant fait l’objet d’une enquête, le 5 août 2014, deux bateaux de cette compagnie se seraient approchés trop près d’une baleine. Leurs capitaines sont accusés d’avoir enfreint le Règlement sur les mammifères marins en vertu de la Loi sur les pêches au Canada. Selon l’article 7 de ce règlement, «il est interdit d’importuner un mammifère marin, sauf lors de la pêche des mammifères marins autorisée par le présent règlement». L’avocate de la défense de la compagnie ayant demandé un complément d’information, la prochaine comparution en cour se tiendra le 10 juillet 2015.

L’approche simultanée effectuée par les deux bateaux d’Iceberg Quest Ocean Tours a été filmée par une équipe de tournage de la chaîne CBC, embarquée à bord d’un bateau où se trouvaient le chercheur Jack Lawson de Pêches et Océans Canada et son équipe. L’équipe était en train de travailler et d’observer les baleines quand les deux bateaux d’observation touristique ont approché l’une d’entre elles, empêchant du même coup l’équipe de continuer à travailler.

C’est la première fois que des accusations sont portées contre une compagnie d’observation dans la province de Terre-Neuve-et-Labrador. Un cas semblable, le plus récent, a été jugé en 2014 en Colombie-Britannique. L’accusé récidiviste a été condamné avec une amende de 6000 dollars et l’interdiction de travailler dans cette industrie pendant dix ans.

Des règlements et une alliance

Des propositions de modifications au Règlement des mammifères marins ont été apportées pour réduire la perturbation de ces animaux par les activités humaines liées à l’observation touristique. L’objectif de ces modifications est de veiller à la protection des animaux en contrôlant l’observation «sans imposer une foule d’interdictions à l’échelle nationale», peut-on lire sur la page web de Pêches et Océans Canada. Le but est également de sensibiliser davantage le public au fait que les activités humaines peuvent nuire aux processus vitaux des mammifères marins, tels l’alimentation, la reproduction, la mise bas et le soin aux petits. Après avoir fait l’objet de consultations publiques entre 2002 et 2012, les modifications au règlement devraient être publiées dans la Gazette du Canada pendant la période de planification 2015-2017.

Au Québec, dans l’aire marine protégée du parc marin du Saguenay–Saint-Laurent, un secteur très fréquenté par plusieurs espèces de mammifères marins, le Règlement sur les activités en mer prévaut sur le règlement fédéral et encadre les activités d’observation des baleines depuis 2002. L’Alliance Éco-baleine s’est créée en 2011 pour adopter des pratiques responsables dans le cadre de l’activité d’observation des baleines.

Sources

Sur le site de CBC (en anglais seulement):

Boat operators charged after alleged whale chase caught on camera

Sur le site d’Ici Radio-Canada:

Accusés d’avoir importuné un mammifère marin à Terre-Neuve

Sur le site de The Gulf News (en anglais seulement):

Boat tour company charged with disturbing whale

Sur le site du Vancouver Sun (en anglais seulement):

Vancouver Island whale watching captain gets fined, banned after getting too close again

Pour en savoir plus 

Sur le site du gouvernement du Canada:

Règlement sur les mammifères marins

Sur le site de Pêches et Océans Canda:

Règlement sur les mammifères marins – Dispositions sur l’observation des baleines

Sur le site du parc marin du Saguenay–Saint-Laurent:

Règlement sur les activités en mer

Sur le site de l’Alliance Éco-baleine:

L’Alliance Éco-baleine célèbre sa 5e saison d’observation écoresponsable

Sur le site de Baleines en direct:

L’observation au Québec

Actualité - 28/5/2015

Collaboration Spéciale

Articles recommandés

Marie-Hélène D’Arcy: le regard le plus aiguisé du GREMM

Afin de souligner la Journée internationale des femmes et des filles en science, l’équipe de Baleines en direct a voulu…

|Actualité 11/2/2020

GNL Québec promet de créer un fonds pour contrer la pollution sonore sous-marine

Par voie de communiqué, GNL Québec s’est engagé à mettre en place un fonds de 5 millions de dollars pour…

|Actualité 11/2/2020

Un moment de mise bas de rorqual à bosse filmé pour la première fois

Au large de Maui, Hawaii, un capitaine de croisière d’observation des baleines observe trois rorquals à bosse. Selon lui, il…

|Actualité 6/2/2020