Tonya Wimmer

Directrice générale du Marine Animal Response Society (MARS)
Chargée de cours à l’Université Dalhousie
Courriel: twimmer@marineanimals.ca

 

Première répondante des mammifères marins

Enfant, Tonya Wimmer entendait déjà sa mère annoncer que sa fille ferait carrière sur les baleines. Haute comme trois pommes, elle a une fascination et une curiosité sans bornes pour tout ce qui touche aux mammifères marins. Tonya Wimmer se souvient encore du moment où elle a aperçu son premier cétacé : un peu ironiquement pour une native des côtes de la Nouvelle-Écosse, c’était un dauphin nageant gaiement de l’autre côté de la vitrine d’un aquarium.

Débuter en recherche

Si le dauphin de l’aquarium l’a touchée, ce sont ses premières baleines observées en milieu naturel qui marqueront sa carrière. Après des études en biologie marine à l’Université Dalhousie, Tonya Wimmer est découragée de pouvoir un jour gagner sa vie en travaillant avec les mammifères marins. C’est alors qu’un ami lui mentionne qu’Hal Whitehead cherche un assistant de recherche pour un projet sur les globicéphales. De là, tout déboule!

Grâce à cet emploi et à ses études graduées portant sur les baleines de la Nouvelle-Écosse, elle se bâtit un réseau de passionnés par les cétacés et entreprend sa première incursion en conservation avec la division canadienne du Fonds mondial pour la faune (WWF) en tant que directrice de la conservation des espèces. Tonya Wimmer y étudie l’impact des prises accidentelles sur les cétacés, dont baleine noire de l’Atlantique Nord, ainsi que sur les requins et autres espèces marines de grande taille.

Échouage et sauvetage

En 1999, durant ses études universitaires, Tonya Wimmer fonde le Marine Animal Response Society (MARS) qui œuvre à la protection des animaux marins des provinces maritimes canadiennes. La création du MARS répondait au constat qu’aucun système n’était mis en place en cas d’échouage ou d’empêtrement des mammifères marins dans des engins de pêche. L’organisme répond aux cas de mortalités ou de détresse des animaux marins, identifie les menaces qui pèsent sur l’écosystème marin et travaille à la mise en place de mesures de conservation.

Depuis 2007, le MARS travaille en collaboration avec un vaste réseau d’organisations et de partenaires pour répondre à tous types d’incidents impliquant des animaux marins dans les provinces maritimes, le Maritime Marine Animal Response Network. Il coordonne les efforts en cas d’incidents et opère une ligne d’assistance téléphonique sans frais. Presque vingt ans après sa création, le MARS est un réseau pleinement fonctionnel, mené à bien par une petite équipe de trois passionnés, qui s’est bonifié d’un volet d’éducation ainsi que d’un programme de formation en intervention.

Pour la Néo-Écossaise, il est impératif de mettre à profit toutes les connaissances acquises grâce à la recherche ou aux expériences de terrain de MARS pour offrir une meilleure perspective d’avenir aux mammifères marins. D’ailleurs, si on résumait sa carrière en quelques mots, on pourrait décrire Tonya Wimmer comme une biologiste soucieuse de donner une voix aux mammifères marins, une voix qui reste bien souvent ignorée au milieu des vagues et du trafic maritime.

Dernière mise à jour : septembre 2018