Les municipalités riveraines du Saint-Laurent font appel aux élèves des écoles primaires du Québec pour trouver un nom à leurs bélugas

  • 29 / 01 / 2015 Par GREMM -

    Le concours Notre béluga s’appelle… invite, d’ici le 20 mars 2015, les élèves de toutes les écoles primaires du Québec à trouver un nom aux dix bélugas adoptés par une quarantaine de municipalités riveraines du Saint-Laurent dans le cadre de la campagne Adoptez un béluga. Le concours est lancé, à la demande des maires de ces municipalités, par le Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM), en partenariat avec la Fondation Monique-Fitz-Back, Le Cœur des Sciences et le réseau des Établissements Verts Brundtland (EVB-CSQ).

    Les villes de Québec, Montréal, Lévis et Tadoussac ont chacune adopté un béluga ainsi qu’un regroupement des villes de Beauharnois, Châteauguay et Salaberry-de-Valleyfield. À celles-ci, une trentaine d’autres municipalités, et leur nombre va en grandissant, ont joint leurs efforts pour adopter solidairement cinq bélugas. Ces bélugas «solidaires» sont jumelés à cinq grands secteurs divisant la province suivant le cours du Saint-Laurent.

    Un concours simple et amusant, une activité de découverte

    Pour trouver un nom au béluga de leur secteur et/ou de leur municipalité, les élèves devront s’inspirer de l’histoire particulière de chacun des bélugas, racontée dans l’album de famille qui se trouve sur la plateforme web du concours : notrebeluga.org. Les élèves sont invités à se familiariser avec la situation du béluga grâce à un dossier spécial préparé par le magazine Les Débrouillards. Pour chaque nom proposé, les élèves doivent expliquer leur choix. Ils peuvent aussi soumettre un texte, un dessin ou un clip audio ou vidéo pour exprimer pourquoi il est important de sauver les bélugas. Le concours s’adresse à tous les élèves des écoles primaires francophones et anglophones du Québec. C’est avec le soutien de la Fédération des commissions scolaires du Québec et de la Quebec English School Board Association que l’activité sera diffusée auprès des professeurs de l’ensemble de la province. La date limite pour participer au concours est le 20 mars 2015 et les noms de bélugas adoptés par les municipalités riveraines du Saint-Laurent seront dévoilés le 15 avril 2015.

    «Avec le concours Notre béluga s’appelle… nous souhaitons tisser des liens entre les bélugas et chacune des écoles du Québec», rêve Robert Michaud, directeur scientifique du GREMM et coordonnateur du Projet Béluga Saint-Laurent, en rappelant que
    «comme les élèves d’une classe, comme les citoyens d’une ville, tous les bélugas qui habitent le Saint-Laurent ont une histoire particulière et c’est en connaissant leurs histoires que nous pourrons mieux les protéger et mieux partager le Saint-Laurent avec eux».

    Les bélugas ont besoin d’amis, une invitation au grand public et aux entreprises

    La situation des bélugas dans le Saint-Laurent est de plus en plus préoccupante. Leur population est de nouveau en déclin et leur statut est passé de «menacé» à «en voie de disparition» l’automne dernier. Le grand public et les entreprises sont également invités à participer à la campagne Adoptez un béluga. La plateforme web adoptezunbeluga.org permet entre autres de participer à l’adoption collective d’un béluga ou de former un groupe pour adopter un béluga.

    À PROPOS DE LA CAMPAGNE ADOPTEZ UN BÉLUGA ET DU GREMM

    La campagne Adoptez un béluga a été lancée le 10 novembre 2014, avec le soutien de la Fondation de la faune du Québec, pour assurer la pérennité du Projet Béluga Saint-Laurent, un programme de recherche et de suivi sur les bélugas et l’écosystème du Saint-Laurent initié au début des années 1980. Le Projet Béluga Saint-Laurent est mené par un consortium de laboratoires de recherche privés et universitaires et coordonné par le GREMM, un organisme à but non lucratif voué à la recherche sur les baleines du Saint-Laurent et à l’éducation pour la conservation du milieu marin, fondé en 1985 et basé à Tadoussac.