Les bélugas adoptés par les municipalités riveraines du Saint-Laurent ont désormais un nom

  • © Albert Michaud
    15 / 05 / 2015 Par Josiane Cabana -

    Des élèves de trois écoles primaires lauréates du concours Notre Béluga s’appelle… sont venus rencontrer aujourd’hui les maires de Québec, Lévis et Tadoussac, Messieurs Régis Labeaume, Gilles Lehouillier et Hugues Tremblay pour le dévoilement du nom de 7 des 10 bélugas adoptés par les municipalités riveraines du Saint-Laurent. L’évènement s’est tenu à l’Aquarium du Québec qui a récemment adopté le béluga Aquabelle.

    Le concours, lancé en janvier dernier a été organisé par le GREMM, en partenariat avec la Fondation Monique-Fitz-Back, Le Cœur des Sciences et le réseau des Établissements verts Brundtland (EVB-CSQ). Il s’adressait aux élèves de toutes les écoles primaires du Québec. Après s’être familiarisés avec la situation des bélugas, les élèves devaient s’inspirer de l’histoire des bélugas adoptés pour leur trouver un nom.

    Ce sont 80 classes provenant de 69 écoles qui ont soumis 225 noms accompagnés de lettres, dessins et vidéos expliquant le choix des noms proposés et pourquoi il faut sauver les bélugas : des histoires touchantes et chargées d’espoir à découvrir sur le site du concours.

     

    DL0829, le béluga de la Ville de Québec portera dorénavant le nom de Bélibec. Celui de Lévis DL0158 est devenu Aquarelle, et celui de Tadoussac DL1757, se nomme maintenant Blanche. Les bélugas des secteurs maritimes sud et nord s’appellent maintenant Nics et Neige et ceux des secteurs estuaire sud et nord, Cica et Bilou.

     

    Les noms des bélugas adoptés par les villes de Montréal, Beauharnois, Châteauguay, Salaberry-de-Valleyfield et des municipalités du secteur fluvial du Saint Laurent seront dévoilés prochainement à Montréal.

     

    Bien plus qu’un nom

    Tous ces bélugas sont reconnaissables à des caractéristiques uniques. Ils sont «connus et suivis chaque été par notre équipe, certains depuis 1990» rappelle Robert Michaud, directeur scientifique du GREMM. «Comme les élèves d’une classe ou les citoyens d’une ville, les bélugas qui habitent le Saint-Laurent ont une histoire particulière et c’est en apprenant leurs histoires que nous pourrons mieux les protéger et mieux partager le Saint-Laurent avec eux», ajoute M. Michaud.

     

    Leur histoire est celle du Saint-Laurent, leur avenir est aussi le nôtre

    «Le Saint-Laurent est au cœur de la vie des Québécois», a déclaré M. Labeaume. «En demandant aux jeunes de trouver un nom pour notre béluga, nous voulions les rapprocher de notre Saint-Laurent. En lisant leurs histoires, je réalise qu’il sont les meilleurs ambassadeurs pour le Saint-Laurent et les bélugas.» Le maire de Lévis, M. Lehouillier, souligne pour sa part que «la sensibilisation des générations futures est essentielle pour la conservation, la protection et la mise en valeur de notre patrimoine qu’est le Saint-Laurent». M. Tremblay, impressionné par la réponse des élèves à travers le Québec ajoute «Nous sommes privilégiés d’avoir ces animaux pratiquement dans notre cours d’école! Tous les élèves du village ont participé et réalisent que l’avenir des bélugas dépend de chacun de nous».

     

    Les lauréats au pays des bélugas

    Les classes participantes recevront une copie du certificat d’adoption de leur béluga et de ses nouvelles tous les automnes. Les classes finalistes et lauréates recevront en plus un abonnement au magazine Les Débrouillards. De plus, les classes lauréates auront la possibilité d’organiser une conférence ou une vidéoconférence avec un des chercheurs du Projet Béluga. À l’invitation des villes de Québec et de Lévis, les classes gagnantes de l’école Saint-Yves de Québec et de l’école du Grand-Fleuve de Lévis visiteront, le 15 juin prochain, les élèves de l’école Saint-Joseph à Tadoussac. L’équipe du GREMM les recevra au Centre d’interprétation des mammifères marins et les Croisières AML offriront une croisière aux baleines afin de leur faire découvrir le pays des bélugas.

     

    À propos de la campagne Adoptez un béluga et du GREMM

    La campagne Adoptez un béluga a été lancée le 10 novembre 2014, avec le soutien de la Fondation de la faune du Québec, pour assurer la pérennité du Projet Béluga Saint-Laurent, un programme de recherche et de suivi sur les bélugas et sur l’écosystème du Saint-Laurent débuté au début des années 1980. Le Projet Béluga Saint-Laurent est mené par un consortium de laboratoires de recherche privés et universitaires et coordonné par le GREMM, un organisme à but non lucratif voué à la recherche sur les baleines du Saint-Laurent et à l’éducation pour la conservation du milieu marin, fondé en 1985 et basé à Tadoussac.