Perséides

Ses traits distinctifs

Perséides doit son nom à la face ventrale de sa queue presque entièrement noire, qui ressemble à un ciel nocturne parsemé d’étoiles filantes. On remarque également plusieurs taches blanches des deux côtés de sa nageoire dorsale.

Son histoire

La première année où il a visité l’estuaire, Perséides a surtout été observé au repos, en « billotage ». La deuxième année, on affirme qu’il a été plus actif. À sa dernière observation en 2010, on rapporte que l’animal était très maigre.