Gaspar, l’arc-en-ciel et l’eau qui dort…
par Renaud Pintiaux

  • © Renaud Pintiaux
    07 / 08 / 2015 Par Renaud Pintiaux

    Le 5 août en fin d’après-midi, le vent s’est calmé. Les nuages laissent place au soleil. C’est le calme au large, entre Tadoussac et Les Bergeronnes. Un arc-en-ciel «explose» à l’horizon. Oui, c’est l’accalmie en apparence, mais sous la surface, il y a de l’activité!

     

    Dans un périmètre réduit, une dizaine de petits rorquals s’activent. Aucun doute, me semble-t-il, leurs proies semblent concentrées dans le secteur.

     

     

    Soudain, un grand souffle s’élève dans les airs! Un rorqual à bosse fait surface, calmement. Un individu bien connu est de retour dans l’estuaire, Gaspar! Quelques respirations et puis cette femelle née en 2005 arque le dos et plonge en soulevant sa queue.

    Gaspar disparait sous l’arc-en-ciel, toujours visible à l’horizon, et tout redevient paisible. Il faut toujours se méfier de l’eau qui dort…

     

    Photos: © Renaud Pintiaux

     

    4417_112829709745_3688559_n_modifié-1-e1432474398285Assistant de recherche au GREMM de 2003 à 2009 et de 2012 à 2014, Renaud Pintiaux  est un observateur et un photographe passionné. Hiver comme été, de la rive ou en bateau, il saisit toutes les occasions de rencontrer les mammifères marins et les oiseaux du parc marin du Saguenay-Saint-Laurent.