Début de saison 2018 sur les eaux du Saint-Laurent : la belle période de transition!… par Renaud Pintiaux

  • Pour se reposer, les phoques communs s'installent hors de l'eau. // To rest, harbour seals settle out of the water. © Renaud Pintiaux
    03 / 05 / 2018 Par Renaud Pintiaux

    Les croisières aux baleines dans le secteur de Tadoussac ont repris le 27 avril dernier. Quel bonheur, après six mois sur la terre ferme, de retrouver le Saint-Laurent, le vent, les vagues, les oiseaux marins et les baleines…

    Côté baleines, il faut avouer que c’est encore assez calme.

    Quelques troupeaux de bélugas croisés dans l’embouchure du Saguenay et entre Tadoussac et Les Bergeronnes (groupes de femelles et de jeunes) font office de premières rencontres.

    Béluga et paysages encore enneigés; nous sommes en pleine période de transition, sur terre comme sur « mer »! © Renaud Pintiaux

    Quelques observateurs ont pu repérer un rorqual commun au large de Tadoussac ces derniers jours. Les petits rorquals, eux, sont encore bien discrets. Ce n’est que le tout début de saison!

    Une vingtaine de phoques communs sont régulièrement observés à l’entrée du fiord du Saguenay, posés sur les roches et profitant de périodes de repos. Je vous propose plusieurs photos prises le 2 mai dernier, illustrant la diversité des pelages chez les phoques communs.

    Le début mai est une période idéale pour observer les oiseaux marins et surtout les canards marins avec une large diversité d’espèces ! Certaines espèces ont hiverné dans le secteur et vont bientôt rejoindre leurs territoires de nidification (harelde kakawi, garrot d’Islande, fuligule milouinan, etc.). D’autres espèces effectuent ici une halte migratoire printanière, pause de courte ou moyenne durée avant de reprendre leur route (macreuse, eider à duvet, bernache cravant, etc.).

    Trois macreuses à bec jauneCe canard marin a une large tache blanche autour de l'oeil, un bec noir cerclé de jaune et un plumage noir, brun et blanc

    Nous observons également une grande diversité de laridés durant cette période de transition : oiseaux qui sont ici à l’année (goéland argenté, goéland marin), oiseaux qui vont bientôt repartir vers le nord (goéland arctique et bourgmestre), et oiseaux qui arrivent du sud avec les beaux jours (goéland à bec cerclé, les premières mouettes de Bonaparte…). À noter également l’arrivée massive de cormorans à aigrettes et de petits pingouins (plus au large).

    La saison 2018 sur l’eau ne fait que commencer.

    À très bientôt !


    Assistant de recherche au GREMM de 2003 à 2009 et de 2012 à 2014, Renaud Pintiaux est un observateur et un photographe passionné. Hiver comme été, de la rive ou en bateau, il saisit toutes les occasions de rencontrer les mammifères marins et les oiseaux du parc marin du Saguenay-Saint-Laurent.