Couvert de glace exceptionnel: effet sur la pêche… et sur les baleines?

  • 01 / 04 / 2014 Par Véronik de la Chenelière

    Ce n’est pas l’hirondelle qui fait le printemps, c’est… le crabe! Du moins, c’est la réalité des communautés bordant le Saint-Laurent maritime. Mais cette année ne ressemble à aucune autre, de mémoire de pêcheur. La saison de pêche au crabe démarre normalement le 26 mars, mais le couvert de glace exceptionnel qui s’est développé cet hiver n’était pas prêt à lâcher prise la semaine dernière: à bien des endroits, les pêcheurs ne pouvaient même pas mettre les bateaux à l’eau, car les ports et marinas étaient complètement envahis par la glace. Après un premier report au 1er avril, c’est finalement le 4 avril à 5h du matin que la saison de pêche sera lancée, pour le crabe, mais aussi pour la crevette.

    Le froid et la glace restent des incontournables de la pratique de la pêche dans le Saint-Laurent au mois d’avril. Les capitaines travaillent entre autres avec des tables de refroidissement éolien: s’il fait trop froid, les crabes “lâchent” leurs pattes au moment où on les sort de l’eau… De plus, il faut se méfier des vents, du mouvement des champs de glace et des possibles tempêtes, pour des raisons évidentes de sécurité. Les pêcheurs planifient donc leurs activités une journée à la fois, en tenant compte de Dame Nature.

    Questions à tous nos lecteurs vivant en bordure du Saint-Laurent maritime: à quoi ressemble le paysage devant chez vous? Avez-vous aperçu des baleines, comme nos collaborateurs à Franquelin ou aux Bergeronnes? Croyez-vous que la glace retarde le début de vos observations printanières? Écrivez-nous ou laissez-nous un commentaire!