9 SEPTEMBRE 2016

  • 09 / 09 / 2016 Par Équipe BED

    L’été 2016, notre 32e saison en mer avec les bélugas, a encore été riche en rencontres et en surprises. Nous avons, entre autres, revu Hector au moins à trois reprises. Il se trouvait dans des troupeaux mixtes et des troupeaux d’adultes accompagnés de jeunes. Il ne semble pas encore avoir rejoint un des grands réseaux de mâles.

    Le 9 septembre 2016, nous quittons la marina de Tadoussac seulement en après-midi, la brume ayant retardé notre départ. Nous sommes excités! C’est la première journée de collecte de biopsies — de la quatrième et dernière campagne d’échantillonnage — pour déterminer la proportion de femelles bélugas gestantes. Les échantillons recueillis permettront à notre collègue Véronique Lesage (chercheuse à l’IML – Pêches et Océans Canada) de répondre à une question fondamentale: est-ce que le taux de grossesse chez les bélugas du Saint-Laurent est « normal »? Notre rencontre avec Hector se déroule peu de temps après le départ, dans le secteur de l’anse à la Boule dans le Saguenay. Il se trouve dans un troupeau d’une quarantaine d’individus, des d’adultes, des jeunes et trois nouveau-nés. Tous se dirigent rapidement vers l’embouchure du Saguenay, notre bateau « à leur trousse ». Vis-à-vis de la pointe Noire, les conditions météo s’enveniment: les vagues s’amplifient et nous perdons peu à peu la trace des animaux, dont Hector.

    Mise à jour : 28 novembre 2017