6 SEPTEMBRE 2010

  • 06 / 09 / 2010 Par Camille Bégin-Marchand

    Le 6 septembre 2010, Franchement, la journée n’est pas idéale pour la photo-identification des bélugas. Le vent souffle fort, aux moutons (blancs) s’ajoutent des reflets qui rendent la visibilité des bélugas (blancs) moindre. Nous mettons le cap vers le fiord, en espérant que le temps y soit plus calme. Nous trouvons un troupeau d’une quarantaine d’individus composé d’adultes et de jeunes près de Baie-Sainte-Catherine. Les bélugas sont très actifs, ils font beaucoup d’activités de surfaces, comme des crachats, des coups de queue. Certains bélugas apparaissent de côté, dévoilant la moitié de leur ventre. DL1670 se trouve dans un groupe de 10 individus, des blancs (des adultes), des blancs sales (de jeunes adultes) et des gris bien bâtis (des ados). Dans le même groupe se trouvent aussi DL2319, DL2453, DL2452 et Néo. Alors que les bélugas étaient très actifs quelques secondes plus tôt, ils semblent s’évaporer. Nous attendons 10 minutes, mais ils ne réapparaissent pas à travers les vagues. Nous décidons de poursuivre notre chemin à la recherche d’autres animaux.