3 AOÛT 2015

  • 10 / 02 / 2016 Par Équipe BED

    Nous avons rencontré Blanche au moins quatre fois cet été. Lors de la saison précédente, nous avions observé Blanche avec un nouveau-né. Bonne nouvelle, cette année, nous l’avons revue avec son bleuvet. C’est ainsi qu’on appelle les jeunes de un ou deux ans. La première année d’un béluga est la plus risquée de sa vie. Sa survie jusqu’à aujourd’hui est très encourageante pour la population. Voici le récit de l’une de ces rencontres.

    LE 3 août 2015, Blanche se trouve dans un troupeau d’une vingtaine d’individus, des adultes accompagnés de jeunes. Ils forment une longue file en remontant l’embouchure du Saguenay près de la baie de Tadoussac. Elle nage avec son bleuvet qui passe sans cesse d’un côté à l’autre d’elle, toujours collé à son flanc. Ils sont en compagnie d’une autre femelle, elle aussi accompagnée d’un nouveau-né. Rendus devant le site d’observation de Pointe-Noire, la file se serre et les animaux commencent à faire du «milling», c’est-à-dire qu’ils tournent en rond, plongent et refont surface au même endroit à plusieurs reprises. Ce comportement est souvent associé à l’alimentation.