24 AOUT 2017

  • 24 / 08 / 2017 Par Anthony François

    Le ciel crachote une petite bruine sur notre équipe à bord Bleuvet. Nous naviguons au large de l’ile Rouge, près de Tadoussac, quand nous repérons un troupeau de huit bélugas, des adultes, des jeunes et un nouveau-né. Pendant une heure, nous tentons d’approcher le troupeau pour pouvoir photographier chacun des bélugas, mais les animaux se perdent dans les vagues et nous évitent. Autour de nous, les bélugas ont disparu. Après une trentaine de minutes d’attente, nous sommes sur le point de repartir, quand tout à coup nous voyons réapparaitre le troupeau qui se dirige vers l’amont du Saguenay. Nous réussissons alors à les photographier, mais la majorité des animaux n’ont aucune marque, ce qui les rend très difficiles à reconnaitre. Et effectivement, ce n’est que rendu au laboratoire que la technicienne parvient à identifier Amalena sur les photos. Le mystère reste entier sur l’identité des bélugas qui l’accompagnaient ce jour-là.

    Mise à jour: 17 juillet 2018