Pascolio

- Commerçants de Tadoussac (Les)
  • No d'identification : DL0003
  • Sexe : Femelle
  • Naissance : Vers 1982
  • Connu depuis : 1985
  • Adoptée depuis : 1990
0003_D_BLV011023_0003_1
0003_D_BLV120929_1011_0
0003_D_FF86-001-30 0
0003_G_BL96-051-26-1
0003_G_BLV120929_1041_0
0003_G_BR87-012-23 0

Portrait

Les déformations majeures de la colonne vertébrale accompagnées d’une petite cicatrice dans le creux de l’une d’entre elles sont les traits distinctifs de Pascolio.

Notre première rencontre avec Pascolio remonte en 1985. À l’époque, c’est un jeune béluga gris foncé âgé d’environ deux ou trois ans.

Pascolio fait partie de la communauté des femelles du Saguenay. Bien qu’elle ait été régulièrement observée avec des jeunes et des veaux, nous ne l’avons jamais aperçue avec un nouveau-né que nous croyions être le sien.

Histoire insolite

Mâle ou femelle? Nous avons longtemps cru que Pascolio était un mâle. Lors d’un passage sous notre bateau, nous avions entrevu sa fente génitale. Toutefois, les troupeaux dans lesquels Pascolio se tient et sa taille plus petite que la plupart des mâles suggéraient qu’il s’agissait d’une femelle. C’est une biopsie réalisée en 2008 qui viendra trancher la question: Pascolio est bel et bien une femelle.

Observé(e) régulièrement avec:

Historique des observations de Pascolio

Dernières nouvelles

  • 20 SEPTEMBRE 2017

    Par une belle journée de la fin septembre, nous partons à bord du Bleuvet vers la batture aux Alouettes, à l’embouchure du Saguenay. Le vent léger nous permet une navigation sans tracas. Arrivés près de la batture, nous repérons douze bélugas. Peu à peu, nous nous approchons pour pouvoir identifier chacun des individus du troupeau. Nous voyons des adultes, des jeunes et même deux nouveau-nés. Dans le troupeau, nous repérons la courbure du dos si caractéristique de Pascolio. Elle nage à l’écart. Pendant près d’une heure, nous accompagnons le troupeau. Puis, le brouillard se lève, les animaux se dispersent et nous décidons d’aller à la rencontre d’autres bélugas.

    Mise à jour : 26 mars 2018

     

Le parrain