Candy C

- Tiffany Chamandy and Matthew McMillan
  • No d'identification : DL1585
  • Sexe : Femelle
  • Naissance : Avant 1985
  • Connu depuis : 1999
D_BL99-105-06 1
D_BLV080707_1572
D_BLV140710_1219
G_BLV010920_0107_0
G_BLV060710_1036
G_BPJ140715_1023

Ses traits distinctifs

On reconnait Candy C grâce à une déformation de la colonne vertébrale, qui crée une sorte d’affaissement avant sa crête dorsale.

Son histoire

Lors de la première observation de Candy C, elle était blanche. Le changement de couleur chez les bélugas, soit le passage du gris au blanc, survient entre l’âge de 12 à 16 ans. Elle serait donc née avant 1985.

Le 4 juillet 2006, les résultats de l’analyse génétique d’un tout petit morceau de peau prélevé sur son dos — ce qu’on appelle une biopsie — nous confirment que Candy C est une femelle. Ses fréquentations nous laissaient déjà croire qu’elle était une femelle de la communauté du Saguenay. Dans l’aire de répartition estivale, les femelles forment de grandes communautés dans lesquelles elles s’occupent des nouveau-nés et des jeunes. Ces communautés, en partie formées de lignées matriarcales, sont attachées à des territoires traditionnels et il y a peu d’échanges entre elles.

Candy C a régulièrement été observé dans des groupes avec des très jeunes bélugas, mais pour le moment, nous ne l’avons pas observée avec un veau. Nos observations ne nous ont pas encore permis d’établir avec certitude que Candy C serait une femelle productive, c’est-à-dire capable d’enfanter.

La suite de l’histoire de Candy C nous aidera à mieux comprendre la vie sociale et la vie reproductive des bélugas. C’est en comprenant comment vivent les bélugas que nous serons en mesure de mieux les protéger.

Observé(e) régulièrement avec:

Historique des observations de Candy C

Dernières nouvelles

  • 15 JUILLET 2014

    Le Bleuvet se trouve au large de Pointe-Noire, à la confluence de la rivière Saguenay. Un troupeau d’une quarantaine d’individus nage de façon stationnaire dans l’embouchure. Le troupeau compte une bonne proportion de jeunes (près de 40%). Certains bélugas commencent à se diriger vers le fiord. Dans l’ensemble, le troupeau est très peu dynamique et reste près de Pointe-Noire. Nous observons les animaux, la plupart sont peu marqués, donc difficiles à photo-identifier. Toutefois, nous notons la présence de Dl1585, la seule à être bien reconnaissable.

    Mise à jour : 30 novembre 2017

Le parrain

  • Tiffany Chamandy and Matthew McMillan

    Tiffany Chamandy and Matthew McMillan adoptent le béluga Candy C (2019)

    Cette adoption est un cadeau de mariage en leur honneur et pour la survie des bélugas.