Be-LOU-ga

- Red Rock Films
  • No d'identification : DL0248
  • Sexe : Mâle
  • Naissance : Avant 1979
  • Connu depuis : 1991
0248_D_BL96-166-22 0
0248_D_BLV030917_1025_0
0248_D_BLV060818_2033_0
0248_G_BL96-109-16 0
0248_G_BLV030918_1076_0
0248_G_BLV070726_1309_0

Ses traits distinctifs

Pour identifier Be-LOU-ga, il faut regarder les particularités de sa crête dorsale, dont une large entaille au milieu. Côté droit, il y a aussi un petit point dans le milieu de la crête et une dépression en bas derrière celui-ci.

Son histoire

La première fois que Be-LOU-ga est photographié, en 1991, il est déjà d’un blanc immaculé. Le changement de couleur chez les bélugas, soit le passage du gris au blanc, survient entre l’âge de 12 à 16 ans. Be-LOU-ga est donc né avant 1979.

Sa taille forte et ses fréquentations nous laissent croire que Be-LOU-ga est un mâle. Le doute est levé en 2003 avec les résultats de l’analyse génétique d’une biopsie prélevée sur son dos.

Be-LOU-ga est observé dans des troupeaux d’adultes composés majoritairement de mâles. Il appartient à un des deux réseaux de mâles qui sillonnent le fjord du Saguenay. Un autre réseau de mâles, les «Downstream boys» utilise aussi le secteur de la tête du chenal Laurentien et la portion aval de l’estuaire. Même si leurs territoires se chevauchent, les individus d’un réseau côtoient très peu les mâles des autres réseaux.

À l’intérieur de ces réseaux, les mâles ont tendance à former des bandes de compagnons stables. Ces associations s’établissent progressivement et jouent possiblement un rôle dans la vie reproductive des bélugas. Les fidèles compagnons de Be-LOU-ga sont Jeststream, DL0370 et DL0373, d’autres mâles qui sillonnent le fjord du Saguenay.

La suite de l’histoire de Be-LOU-ga nous apprendra énormément sur l’évolution de la vie sociale des bélugas. C’est en comprenant comment vivent les bélugas que nous serons en mesure de mieux les protéger.

Observé(e) régulièrement avec:

Historique des observations de Be-LOU-ga

Dernières nouvelles

  • 31 aout 2018

    Une petite houle berce le BpJAM au large de Trois-Pistoles. Nous photographions les bélugas et les filmons par drone pour étudier leurs comportements. Un troupeau d’une quinzaine de bélugas se trouve près de nous. Il est divisé en paire adulte-jeune et chaque duo est séparé par quelques mètres. Les duos se rapprochent, se font et se défont, c’est difficile de recenser les animaux. Un autre troupeau d’une quinzaine de bélugas arrive. On compte 10 adultes et 4 gris nageant en formation serrée. Parmi les adultes, nous reconnaissons les mâles Nikamun, DL0370, Mirapakon, Be-LOU-ga et Jetstream. La dynamique change, les bélugas deviennent plus actifs et se mélangent. Patiemment, nous apprenons à mieux connaitre DL0248, ses habitudes et ses fréquentations.

Le parrain