Toujours beaucoup de bélugas en Haute-Côte-Nord… par Renaud Pintiaux

  • Fuligules Milouinans © Renaud Pintiaux
    Fuligules Milouinans / Greater Scaup © Renaud Pintiaux
    26 / 01 / 2017 Par Renaud Pintiaux

    Me voici de nouveau sur les rochers du cap de Bon-Désir le 17 et 18 janvier. Encore cette fois, ce sont les bélugas qui volent la vedette. Le 17 janvier, il y a entre 160 à 190 individus! Pendant plus d’une heure, un long défilé de bélugas hyper dynamiques file vers le nord-est, des adultes et des jeunes. Je souligne à nouveau que ces gros rassemblements de bélugas dans notre secteur sont vraiment inhabituels à cette période de l’année. Le 18 janvier, 80 à 100 phoques sont installés sur les glaces qui se forment au large dans l’estuaire.

    Goéland dévorant une carcasse de phoque à la dérive © Renaud Pintiaux

    Goéland dévorant une carcasse de phoque à la dérive © Renaud Pintiaux

    Parfois, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Le 12 janvier, devant le quai de Tadoussac, un goéland a un festin inespéré: un phoque mort (commun ou du Groenland) qui dérive le long d’une barre de courants.

    Garrots d’Islande © Renaud Pintiaux

    Maintenant quelques nouvelles des canards marins. Toujours, de nombreux garrots d’Islande sont présents entre Tadoussac et Les Escoumins. Le 18 janvier, par exemple, plus de 400 individus se trouvent devant le quai des Bergeronnes.

     

    Chaque année, une centaine de fuligules milouinans passent l’hiver dans la baie de Tadoussac. Ils sont 115 le 19 janvier en matinée. Ils se nourrissent près du rivage lorsque la marée est basse. Ils cherchent dans l’eau peu profonde leurs proies: mollusques, crustacés et vers marins. Ils restent avec nous jusqu’au début du printemps ; ils mettent de l’animation dans la baie l’hiver!

    Voici des photos de tout ce beau monde, mammifères marins et oiseaux, sans oublier la fabuleuse baie de Tadoussac.

    A4417_112829709745_3688559_n_modifié-1-e1432474398285ssistant de recherche au GREMM de 2003 à 2009 et de 2012 à 2014, Renaud Pintiaux est un observateur et un photographe passionné. Hiver comme été, de la rive ou en bateau, il saisit toutes les occasions de rencontrer les mammifères marins et les oiseaux du parc marin du Saguenay-Saint-Laurent.