Réseau de récupération de carcasses

Lire dans les carcasses

Quand une baleine meurt, sa carcasse est souvent transportée par les courants et les marées, et elle peut échouer sur la plage. Les scientifiques étudient ces carcasses afin de connaître les polluants et les maladies qui menacent la santé des baleines.Le long du Saint-Laurent, signalez les échouages de mammifères marins au Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins au 1-877-7baleine (1-877-722-5346). S’il s’agit bien d’un mammifère marin, une équipe est envoyée sur place pour évaluer l’état de la carcasse et prendre des mesures et des échantillons.

  • Échantillonnage d’un béluga nouveau-né aux Bergeronnes, 2013
  • Crédit : © GREMM

Si c’est un béluga et que la carcasse est fraîche, elle sera envoyée par camion à la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal , à Saint-Hyacinthe. Une nécropsie (voir le vidéo d’une nécropsie de béluga ) détaillée et des analyses chimiques permettront d’en apprendre beaucoup sur les causes de décès de l’animal et son exposition à la pollution.

  • Récupération d’une carcasse de béluga, Tadoussac, 2004
  • Crédit : © GREMM

 

Dernière mise à jour: 2015