Qui sont les rorquals communs de l’estuaire?

Chaque été, des dizaines de rorquals communs entrent dans le golfe du Saint-Laurent et remontent l’estuaire jusqu’à la tête du chenal Laurentien. À cet endroit, de nombreux bateaux d’excursion offrent des départs pour aller à la rencontre de ce géant, qui est une espèce encore peu connue.

BPJ040905_2035_640x260

  • Rorquals commun
  • Crédit photo : © GREMM

Pour percer le miroir

Depuis 1985, les chercheurs parcourent les eaux de l’estuaire du Saint-Laurent pour photo-identifier les rorquals communs qui s’y trouvent. Des biopsies sont aussi prélevées sur le dos de plusieurs d’entre eux ce qui permet de connaître le sexe de ces animaux et donne des indices sur leurs liens de parenté avec les autres rorquals communs de l’Atlantique Nord.

En bref

Plus d’une centaine de rorquals communs différents ont été identifiés dans l’estuaire du Saint-Laurent depuis 1985. Plusieurs de ces individus reviennent chaque été et passent quelques jours à quelques mois dans les eaux riches de l’estuaire. Parmi ces individus, plus du tiers (35,5 %) sont classés parmi les résidants saisonniers, qui sont ceux qui reviennent en moyenne 3 années sur 4. Ce sont aussi des animaux qui restent plus longtemps dans l’estuaire au cours d’une saison. Les autres animaux sont moins fidèles à l’estuaire et reviennent de façon régulière ou occasionnelle. Les soixante-quinze biopsies prélevées jusqu’à maintenant ont révélé que le troupeau de l’estuaire est composé à part égale de mâles et de femelles.

Un projet de

Janie Giard, Shawn Thompson, Christiane Foley et Robert Michaud, GREMM

Partenaires

Le Parc marin du Saguenay—Saint-Laurent, Croisières AML, Croisières Essipit, University of California in Berkeley, Mériscope, MICS

 

Dernière mise à jour: 2005